SBK 2011

Nouveauté ou mise à jour ?


Nouveauté ou mise à jour ?

10


Le Championnat du monde 2011 de Superbike est en cours, et il est parti pour être un classique. Max Biaggi, le champion de l'année dernière, a établi les meilleurs temps au tour à Phillip Island et Monza, mais n'est pas parvenu à obtenir la première place sur ces deux circuits. Il s'est par ailleurs vu infliger une disqualification ennuyeuse à Donington Park pour avoir relâché l'embrayage trop tôt et pris un départ anticipé, ce qui a permis à Carlos Checa de prendre l'avantage au classement sur son ancien partenaire d'équipe de MotoGP. Cela dit, la rivalité mène souvent à des courses fabuleuses et il sera intéressant d'examiner comment progressera cette saison.

Une solide concurrence a également joué son rôle dans les récents jeux de motos, Monumental et Milestone s'appropriant respectivement les licences de MotoGP et SBK. La rivalité que cela a provoquée a abouti à quelques excellentes simulations. SBK X s'était emparé de la couronne l'année dernière avec sa physique de pilotage méritant tous les superlatifs, mais comme Monumental a considérablement amélioré son jeu avec MotoGP 10/11, la disparité entre les séries est passée d'une différence de qualité à une différence de styles entre les deux simulations de course.

Milestone se devait de faire une réponse pleine d'assurance et, comme il disposait déjà d'un modèle éprouvé sur lequel s'appuyer, SBK 11 se révèle être un perfectionnement modéré plutôt qu'une révolution tous azimuts. Cela signifie que la présentation et la structure du jeu seront instantanément familières à tous ceux qui avaient acheté SBK X, mais dès que l'on s'essaye à ce jeu, il devient évident que. Milestone a concentré ses efforts sur la simulation.

Le mode arcade séparé présent dans le jeu de l'année dernière a été retiré de SBK 11. Cela signifie que ceux qui étaient tombés amoureux des boutons Boost et Wheelie (si ils existent !) devront se rabattre sur le niveau de simulation Faible comme point d'entrée le plus aisé. Malgré tout, grâce à une assistance plus progressive entre les trois niveaux de pilotage, SBK 11 est vraiment accessible.

1

L'outil de création du pilote est tout aussi basique que dans notre souvenir.

Le nouveau mode SBK Tour compense l'absence d'un mode arcade en proposant 50 défis de course. Ceux-ci sont aisés au départ, et incluent un tour de Silverstone sur une Aprillia RSV4 Factory où il ne faut pas dépasser 60 secondes maximum de temps de freinage, mais les choses se compliquent rapidement avec des objectifs plus difficiles , comme effectuer un tour de Vallelunga sur une Ducati 1198R en moins de 165 secondes avec au moins 25 secondes sur une seule roue. Et réussir ces défis débloque des motos et des pilotes pour la quatrième classe Légendaire, où l'on retrouve Carl Fogarty sur sa Ducati 996 et Pierfrancesco Chili sur sa Suzuki GSX750R.

Parmi les autres modes, il y a Quick Race, Time Attack, Championship et Race Weekend, tous ceux-ci étant à l'identique de la version précédente. La liste mise à jour inclut aussi les pilotes et les équipes de la nouvelle saison de Superbike, avec notamment Marco Melandri et Eugene Laverty pour l'équipe Yamaha World Superbike. Cela dit, les classes Supersport et Superstock sont basées sur la liste de l'année dernière, de telle sorte qu'on n'y chercherait vainement l'Italien Luca Scassa qui brille par son absence.

(Nous en avons demandé le pourquoi à Milestone qui nous a déclaré: « La raison en est imputable aux contingences de développement du jeu. Les livrées et les équipes de 2011 pour les classes Supersport et Superstock sont connues trop tard par rapport au cycle de production du jeu pour être mises à jour».)

Commentaires

Fermés

  • Chargement