Lego Le Seigneur des Anneaux PREVIEW

Un bel anneau à briquer...

« Faire vivre aux joueurs les événements épiques saupoudrés de tout l'humour et la variété de la franchise Lego » : C'est en substance ce que TT Games souhaite proposer aux joueurs pour cette énième adaptation d'une licence à succès à l'univers Lego. Souvent de franches réussites depuis les huit dernières années et un certain Lego Star Wars, les jeux du développeur anglais disposent, en général, d'atouts certains, de beaucoup d'humour et d'un petit truc en plus. Cette version Seigneur des anneaux se doit donc d'être dans la droite ligne de ses prédécesseurs.


Cette fois, TT Games s'attaque avec Lego Seigneur des Anneaux à la saga la plus magistrale de ces dix dernières années en matière de mise en scène. Vous incarnerez tour à tour les membres de la communauté de l'anneau (Frodon, Aragorn, Gandalf, Legolas, Gimli, Boromir, ainsi que les Hobbits Sam, Merry et Pippin) tout au long d'une aventure suivant bien évidemment la trame de La Communauté de l'Anneau, Les Deux Tours et Le retour du Roi. Neuf héros sont donc à votre disposition, pour le scénario principal. Mais rappelez-vous, nous sommes au pays de Lego, celui ou finalement, ce ne sont pas moins de 80 personnages que vous pourrez utiliser pour refaire les niveaux à l'envie, afin de débloquer de nombreux trésors et passages secrets. Un seul mot d'ordre : coopération !

D'ailleurs, le niveau que nous avons pu essayer nous place dans la peau de Sam, Merry et Pippin. Les trois Hobbits doivent préparer le petit-déjeuner pour Frodon, dans une séquence qui se situe avant l'attaque du petit groupe par les Nazgûl sur le Mont Venteux. L'utilisation des compétences de chacun est indispensable et l'on saute allègrement d'un personnage à un autre. Ce passage en devient même beaucoup plus plaisant à deux. Cette séquence se termine donc par un affrontement assez intense en duo, mais finalement assez pénible en solo. Vous devez éloigner les Nazgûl de Frodon pour que celui-ci puisse agir à sa guise. Très rythmée, la demi-heure de jeu est passée beaucoup trop vite, en nous laissant même une légère frustration et une petite envie d'y revenir.

Lego Seigneur des Anneaux

D'autant plus que le grand intérêt de Lego Seigneur des Anneaux, déjà présent dans Lego Batman, réside dans un monde assez ouvert avec de véritables possibilités d'exploration. Vous pourrez ainsi, si vous le désirez et une fois certaines missions obligatoires effectuées, vous balader de la Comtée jusqu'au Mordor, d'une traite. Les développeurs n'ont pas su ou voulu nous révéler combien de temps il faudra pour effectuer ce périple sans s'arrêter. À voir lors du test. Une chose est certaine cependant, les décors ont encore gagné en qualité et en éclat pour la licence Lego. La balade en Terre du Milieu promet d'être esthétiquement des plus agréable...

Autre certitude, l'humour est toujours omniprésent. Chaque scène importante de la trilogie est passée à la moulinette Lego et ressort avec sa dose de dérision et de fraîcheur inhérentes à la série.

Même si nous sommes largement habitués, la magie opère toujours. Cependant, un bémol cette fois. Les personnages de Lego Seigneur des Anneaux parlent réellement. Cela fait bizarre de ne plus les entendre éructer des borborygmes tout en conservant leur air niais. Plus étrange encore, la sensation de placage des voix du film sur les scènes du jeu. En effet, bien évidemment, les vrais acteurs ne sont pas venus en studio pour enregistrer à nouveau les textes. Les développeurs ont donc récupéré les bandes-son, les ont nettoyé pour ne conserver que les dialogues et on fait correspondre leurs séquences. Effet assez décevant au final !

Mais il s'agit là que d'une légère critique par rapport à la qualité globale qui semble imprégner ce Lego Seigneur des Anneaux. Il n'y a plus qu'à attendre le test pour confirmer tout cela.

Commentaires

Fermés

  • Chargement