Dead Island Riptide interdit en Allemagne

Son producteur s'interroge.

Sebastian Reichert, le producteur de Dead Island : Riptide a déclaré à nos confrères de PCGamesN qu'il ne comprend pas pourquoi cette licence est interdite en Allemagne.

Pour resituer le débat, il est important de rappeler que la loi allemande interdit la vente de jeux qui mettent en scène la violence envers d'autres humains ou des personnages ayant une apparence humaine. Donc, aux yeux des autorités d'outre-Rhin, les zombis sont des humains, point de vue que conteste énergiquement Sebastian Reichert.

« La nature profonde des ennemis n'a aucune importance. À partir du moment où ils ressemblent à des humains, vous avez un souci. Pour le cas particulier de Dead Island, le fait qu'on puisse attaquer des zombis qui sont par nature des morts pose un vrai problème, car c'est considéré comme de la mutilation de cadavres. Pourtant, nous « punissons » le joueur qui adopte ce type de comportement dans la mesure où, en découpant et en poignardant tout ce qui l'entoure, il accélère l'usure de ses armes qui finissent par casser, le laissant sans défense. Nous ne le récompensons donc pas de faire ça. Il en paye les conséquences. »

Il poursuit : «  En ce moment, j'ai du mal à comprendre qu'on puisse acheter Gears of War 3 en magasins en Allemagne, mais pas Dead Island. », déclare-t-il. « C'est quoi la différence entre les deux ? Je veux dire… Dans GW3, les ennemis ont une physionomie humaine et les choses que vous pouvez leur faire… À commencer par les attaques spéciales. L'attaque spéciale au lance-flammes consiste à planter la bouche du canon de l'arme dans le ventre d'un ennemi puis d'appuyer sur la détente pour voir des flammes sortir du corps. Et ça, c'est en vente. Bordel ! Ça fait vraiment bizarre de signer l'un des jeux les plus populaires depuis des années et de se dire que personne ne le connaît dans son pays d'origine. »

Commentaires

Fermés

  • Chargement