The Cave PREVIEW

Le Point and Click moderne est né !

Alors que de nombreuses questions se posent actuellement sur la pérennité du modèle des jeux vidéo ou son basculement vers le dématérialisé, de grands noms du jeu vidéo se sont d'ores et déjà tournés vers le second. Car pour The Cave, jeu XBLA et PSN, l'équipe de développement n'est autre que Double Fine (Psychonauts, Brütal legends...) avec à sa tête de grands noms comme Tim Schafer et surtout Ron Gilbert (Maniac Mansion, The Secret of Monkey Island, Monkey Island 2 : LeChuck's Revenge...), responsable du jeu qui nous intéresse aujourd'hui.


Dire que l'on attendait avec impatience de pouvoir essayer la nouvelle production des créateurs de la saga Monkey Island serait très loin de la vérité. C'est donc avec une certaine fébrilité que nous nous sommes rendus ce mardi dans un bar atypique de la capitale, la Vénus Noire. À première vue, on pourrait penser qu'il s'agit d'un jeu de plate-forme / aventure avec 7 personnages à incarner (l'aventurier, le montagnard, le chevalier, la scientifique, le voyageur dans le temps, les jumeaux et le moine) dans un univers coloré aux animations drolatiques. Et oui, à première vue, ça ne fait pas rêver...

1

Ron Gilbert garde l'entrée.

Mais une fois la manette en main, il s'agit de toute autre chose. Les plateformes ne sont là que pour habiller l'aventure. Vous ne louperez jamais un saut par manque de dextérité, mais uniquement parce que vous n'aurez pas élucidé correctement l'énigme qui permet d'atteindre la corniche tant espérée. Car il s'agit bien de cela, un jeu d'énigmes aussi délirantes que pouvaient l'être celles des mythiques Monkey Island ou Day of The Tentacle, par exemple.

Ces jeux font partie de ce que l'on a appelé l'âge d'or du Point and Click, un système de jeu à la souris qui devait nous faire combiner des objets n'ayant aucun rapport entre eux ou effectuer des actions absurdes. Et bien, dans The Cave, on retrouve absolument tous ces ingrédients, sauf la souris (sur consoles of course). D'excellentes tentatives sont déjà parues sur nos PC ces dernières années, comme l'excellente série Runaway, mais Ron Gilbert semble ici réaliser le tour de force de nous proposer la véritable évolution du genre.

Vous pourrez donc choisir trois aventuriers parmi sept. Leur différent pouvoir unique permettront de résoudre les énigmes plus ou moins facilement et d'avoir accès à certaines zones. Par exemple, nous nous sommes vus imposer le Montagnard, la Scientifique et les Jumeaux comme formation de départ. Plongée au coeur d'un parc d'attractions sous-terrain, notre fine équipe a dû résoudre des énigmes afin d'obtenir des tickets. Ces derniers nous permettent de récupérer un nounours en peluche rose afin de pouvoir séduire une belle fille en carton-pâte... Hum, on a dû perdre certains lecteurs en route, là !

Les autres auront tout de suite compris que sous cette description naïve, se cache une redoutable machine à broyer nos méninges ... Car, avant de les obtenir ces fameux tickets, il vous faudra non seulement témoigner d'une capacité de réflexion importante, mais aussi d'un esprit totalement tordu qui pourra s'adapter à celui des développeurs. Comment des puzzles aussi délirants peuvent-ils murir dans un cerveau humain normal ? Il nous aura fallu être à deux sur la même console, alterner, les personnages à l'envie, creuser nos méninges et nous faire un peu aider des développeurs pour parvenir au bout de cette première zone en un peu plus d'une demi-heure. Autant le dire tout de suite, sans ces quelques informations providentielles, il nous aurait certainement fallu au moins le double de temps.

Nous ne vous dévoilerons pas ici de solutions ni même le début de la moindre réponse à une énigme tant il faut les découvrir pour en apprécier tout le sel et le piquant réunis. Lorsque l'on sait que le jeu proposera sept zones d'énigmes, on se dit qu'avant de parvenir au bout, de les refaire avec différentes combinaisons de personnages pour soit avoir accès à tous les recoins, soit les résoudre le plus rapidement possible, cela devrait prendre de nombreuses heures.

2

Il nous faudra vérifier durant le test que ce délire total tient sur la durée. L'autre point à confirmer réside dans la technique. Ce que nous avons pu voir est de très belle facture, avec de nombreux effets et des animations particulièrement réussies. Mais, sera-ce le cas sur chacune des sept zones ? Enfin, nous attendons de voir si les dialogues et autres monologues drôles à se plier en deux conserveront tout leur impact au long de l'aventure et surtout si Sega mettra les moyens pour les traduire et les doubler tout en conservant la lettre et l'esprit.

Nous le savions déjà, The Cave nous le démontre une nouvelle fois : Il n'est pas utile de scruter les étalages des magasins, le XBLA et le PSN peuvent fournir de véritables petites pépites. The Cave devrait faire partie de celle-là, pour une dizaine d'euros. L'émergence de ce nouveau modèle économique ne peut représenter qu'un bienfait pour les joueurs et ce nouveau type de Point and Click ouvre une porte sur quelques années de délires vidéo ludiques. Pourvu que les joueurs suivent !

Commentaires

Fermés

  • Chargement