Un amendement pour étudier l'impact des jeux vidéo.

La cabale se poursuit.

Nous évoquions précédemment la récupération par le lobby anti jeu vidéo de la tuerie de Newtown où 20 enfants et 6 adultes ont trouvé la mort. La psychose s'est maintenant invitée dans les hautes sphères.

Le sénateur démocrate de La Virginie Jay Rockefeller vient de faire une proposition au congrès pour lancer « une étude approfondie sur les effets des jeux vidéo violents et autres programmes sur les enfants » qui sera confiée à la National Academy of Sciences (NAS).

« De grandes entreprises, y compris de l'industrie du jeu vidéo, gagnent des millions en vendant du contenu violent à des enfants. Ils ont la responsabilité de les protéger, et s'ils ne le font pas vous pouvez être sur que le congrès aura un rôle plus agressif. » déclare le sénateur sur son site .

La NAS sera chargée de conduire une « étude compréhensive sur l'effet néfaste des jeux vidéo et programmes violents sur l'enfant », cette investigation devra déterminer l'impact à court et long terme des jeux vidéo violents.

Rien qu'au titre de l'étude, on sent cette dernière empreinte d'objectivité.

Mais le sénateur ne s'arrête pas en si bon chemin et annonce qu'il va saisir deux institutions fédérales : la Federal Trade Commission (FTC) et la Federal Communications Commission (FCC).

« L'évolution technologique fait que les enfants ont accès à des contenus violents en ligne sans l'accord de leur parent. Je crois qu'il est temps pour ces deux agences de jeter un œil nouveau sur cette situation. » Si la proposition passe la NAS, FTC et FCC auront chacune 18 mois pour produire un rapport complet sur le sujet.

Commentaires (3)

Fermés

  • Chargement