Les développeurs incarcérés en Grèce libérés

Hellène et les garçons.

Bonne nouvelle, les deux développeurs tchèques de Bohemia Interactive détenus en Grèce ont été libérés ce matin (contre une caution de 5000 euros par personne).

Partis chercher de la documentation visuelle sur l'ile de Lemnos pour un jeu en production, les deux hommes, accusés d'espionnage pour avoir pris des photographies près de sites sensibles, risquaient une peine de 20 ans de prison.

Commentaires (1)

Fermés

  • Chargement