Les jeux sans démo sur Xbox 360 se vendent mieux que les autres !

Cacher plus pour gagner plus.

Donner un aperçu de son soft est peut-être avantageux pour les joueurs, mais pas pour le portefeuille des entreprises. C'est ce que pointe l'analyste et patron de Puzzle Clubhouse, Jesse Schell, dans une présentation au DICE relevée par PCGamesN.

D'après une recherche des consultants de chez EEDAR sur leur base de données des ventes de jeux Xbox 360, les jeux avec démo se vendent statistiquement moins bien. Les softs avec juste une démo se vendraient en moyenne à 200.000 exemplaires, ceux accompagnés d'une démo et d'un trailer à 250.000 unités et ce chiffre double, 500.000 pour les titres annoncés seulement par un trailer.

« Les gens voient un trailer et se disent « ouah, ce truc est cool » et se font leur idée. « Il faut que j'essaie ce jeu » explique Jesse Schell. « Quand ils jouent à la démo, ils se disent « OK, j'ai essayé. C'était bien, mais ça me suffit », alors que sans démo, les joueurs sont obligés d'acheter pour pouvoir essayer le produit. »

Et tant pis si cette position est clairement à l'inverse des intérêts du consommateur, surtout pour des jeux qui peuvent coûter jusqu'à 70€. Car la démo, c'est aussi l'occasion de bien choisir où investir ses maigres économies et éviter d'ajouter une daube à sa collection vidéoludique.

De plus, dans sa démonstration ultra-orientée, l'analyste oublie quelques éléments, notamment le budget marketing dédié aux jeux. Avec ou sans démo, les joueurs achèteront souvent un Assassin's Creed ou un GTA, car ces jeux bénéficient à la fois d'une énorme force de frappe publicitaire, mais aussi du renom et de l'image des précédents opus de la franchise. Les jeux moins connus ne bénéficient pas du même impact médiatique, leurs trailers sont moins vus et une démo leur permettra toujours de toucher un public plus large.

Commentaires (4)

Fermés

  • Chargement