Ce que j'attends de la Playstation 4

Léo de Urlevan

Un seul mot : mieux. En ce qui concerne la machine, je souhaite évidemment une bête de course qui rivaliserait avec les meilleurs PC d'aujourd'hui. Mais en dehors des performances liées à la machine, j'ai tout de même quelques exigences liées à notre expérience de la PS3.


La première chose que j'attends, c'est le premier jeu qui mettra en exergue les possibilités de la bécane. Non pas la première annonce de jeu, le premier jeu que j'insérerais dans le lecteur. On sait que Sony a toujours eu une propension certaine à enjoliver certains titres lors de ses conférences. Par conséquent, c'est au moment du premier test sérieux, on espère en Day One, qu'on sera fixé.

De toute façon, je n'imagine pas une seule seconde que la PS4 ne soit pas à la hauteur de nos espérances techniques. En revanche, j'espère sincèrement que tout ce qui concerne le PSN sera complètement réinventé, à tout point de vue. J'espère tout d'abord une navigation plus aisée à travers ses pages. Mais au niveau du contenu, j'espère également que tout soit repensé, que Sony mette de côté tous les gadgets inintéressants de ce service et se concentre sur les jeux, ou les films. Je suis prêt à payer un abonnement comme pour le Xbox Live pour avoir une plus grande quantité de jeux en démo, par exemple.

Car Sony nous a toujours proposé la gratuité assortie de la pauvreté des contenus. Vous me direz qu'il y a le PlayStation Plus. Pour avoir été assez assidu de ce service à ces débuts, je peux vous assurer que j'en suis revenu. Certes, des démos exclusives, une heure sur tel ou tel titre ou, carrément, des jeux complets, ça séduit, sur le papier. Mais quand, de mois en mois, on s'aperçoit que les jeux complets sont souvent des jeux de la PSOne, que la première heure de jeu n'est pas forcément celle des titres les plus intéressants et qu'en terme de démos, on reste bloqué à deux par mois, ça fait vraiment léger. De plus, c'est de la location, pas de l'achat. Et même quand on reste abonné, c'est limité dans le temps.

La puissance sera évidemment au rendez-vous, c'est une évidence. Mais à l'heure actuelle, la qualité d'une console va de pair avec les services en ligne. C'est là que Sony doit vraiment frapper un grand coup.

Je viens de lire le texte de Cyrille et je ne peux qu'abonder dans son sens : j'attends vraiment jeux qu'on ne verrait pas ailleurs. Pas simplement de l'exclu pour de l'exclu pour gêner le concurrent d'en face mais des jeux boostés à l'audace comme Flower, Ico, Okami, Echochrome… De la poésie, bordel !

Commentaires (1)

Fermés

  • Chargement