Metal Gear Solid Ground Zeroes

Pas de tabous pour Kojima.

Quand il a décidé de prendre une direction artistique « mature », Hideo Kojima ne fait pas dans la demi-mesure.

Voici les réflexions sur le sujet qu'il livre à Videogamer : « Les jeux vidéo en tant que média n'ont pas beaucoup mûri depuis les 25 dernières années. Ça revient toujours à tuer des aliens et des zombies. Ce n'est pas que je n'aime pas ce genre de jeux... Ils sont amusants, mais je pense que les jeux ont un long chemin à parcourir avant de pouvoir vraiment mûrir. »

« Au cours des 25 dernières années, j'ai essayé de travailler avec la série Metal Gear pour introduire des thèmes plus matures, mais en réalité, on en est encore loin. Par rapport aux films et aux livres, il y a encore beaucoup à faire. », ajoute-t-il avec recul et beaucoup de sagesse.

« C'est précisément ce que je peux essayer d'abord avec Ground Zeroes. Honnêtement, je vais viser un grand nombre de tabous, beaucoup de thèmes matures qui sont vraiment très risqués. Je ne suis même pas sûr d'être en mesure de sortir le jeu, et même s'il sort, alors peut-être qu'il ne se vendra pas parce que c'est trop. En tant que créateur, je peux prendre ce risque. » Conclut-il avec assurance.

En voilà de grandes formules et beaucoup de mystère... Que va donc apporter ce nouveau MGS avec son cycle jour/nuit en monde ouvert ? On peut douter, non pas de l'honnêteté, mais du résultat des belles paroles de Kojima une fois passé au crible de la réalité du marché.

Commentaires (5)

Fermés

  • Chargement