Press Start à la BPI du Centre Pompidou du 2 au 12 mai

La culture, c'est comme la confiture : c'est bon !

Non ! Le Centre Pompidou, ça n'est pas que l'art, c'est aussi une ouverture sur le monde actuel et ses enjeux.

Or, quoi de mieux que le monde vidéoludique pour parler (en)jeux et (ré)création. Cela, la BPI (Bibliothèque Publique d'Information) de Pompidou semble l'avoir bien compris. Elle organise donc, du 2 au 12 mai, Press Start, une manifestation exclusive consacrée aux jeux vidéo.

Du Game Design à la réalité virtuelle, c'est une dizaine de jours dédiés à la création des jeux vidéo à travers des ateliers, des démonstrations, un stage et une conférence. La manifestation Press Start de la BPI est ouverte à tous, dès 14 ans.

C'est le parfait moment pour vous instruire, découvrir la face cachée des jeux, rencontrer des créateurs passionnés, et surtout vous amuser. Voici le programme détaillé jour par jour :

1

Jeudi 2 mai, à 19h, en ouverture, la BPI organise une conférence conçue en partenariat avec l'association MO5 : « Le jeu vidéo fait-il partie de notre culture ? » Au travers des regards croisés d'un créateur, Éric Viennot, d'une psychologue, Vanessa Lalo, et d'un journaliste, Jean Zeid, nous tenterons de voir en quoi les jeux vidéo font désormais partie de notre culture.

Puis, vendredi 3, samedi 4 et dimanche 5 mai, de 11h à 14h , la bibliothèque accueille des « Ateliers de game design ». Créer un jeu nécessite toujours en effet une démarche de conception, avant d'utiliser des ordinateurs. Ainsi, à partir de papiers, crayons et ciseaux, seuls outils utilisés pendant cette session de 3 ateliers, les stagiaires découvriront les modalités de création des règles d'un jeu, depuis son concept jusqu'aux tests et réglages. Cet atelier est animé par l'école Isart Digital.

Le samedi 4 mai, de 14h à 17h et le dimanche 5 mai, de 11h à 18h, le centre présente les Ateliers de Machinima : Les machinimas sont des films conçus et réalisés à partir de la capture de séquences dans des parties de jeu vidéo. Le premier atelier permet aux participants de découvrir cette technique et se familiariser avec les outils. Le deuxième atelier permettra une production plus aboutie de la part des participants. Ces deux journées sont animées par Isabelle Arvers, critique dans l'art et les jeux numériques, et spécialiste de la technique de machinima.

Dimanche 5 mai, de 15h à 18h , le mercredi 8 et jeudi 9 mai, de 12h à 15h, le salon organise des Démonstrations de jeu en réalité virtuelle. Comme son nom l'indique, ce sont des démonstrations de jeux en VR (Eidolon , VRLux), ouvertes à tous, présentées par Balthazar Auxietre et l'association VR Geek.

Puis, mercredi 8 et jeudi 9 mai de 16h30h à 19h30, le salon propose des Ateliers chiptune. Littéralement, le chiptune est un morceau de musique (tune) produit par une puce informatique (chip), avec aussi un jeu de mot sur l'aspect « cheap » (camelote) de ces réalisations. Les animateurs de cet atelier proposent de créer de la musique à partir de gameboys. Animé par Morusque et Gakona, du collectif Dataglitch, label spécialisé dans le 8 bits et le circuit bending.

Le vendredi 10 mai, de 13h à 16h et de 16h à 19h, l'Atelier explique « Comment créer un jeu vidéo » . Un atelier ludique et interactif pour découvrir les trois grandes familles de métier du jeu vidéo (Design, Graphisme, et Programmation) et créer soi-même un jeu de shoot spatial 2D ! Ces après-midi sont suivies par Fabien Houede, Antoine Henry, Julien Vial et Pierre Autissier, d'Ubisoft.

Enfin, le samedi 11 et dimanche 12 mai, de 10h à 17h, c'est le moment de découvrir l'Atelier de réalité augmentée. Les participants manipulent la toute nouvelle version de Scratch 2.0 pour créer un jeu vidéo en RA. Ils seront amenés à mélanger des captures d'images réelles, réalisées sur place, à des objets virtuels, pour apprendre à faire interagir les deux mondes. Ce stage, conduit par Samir Saidani (ingénieur et chercheur), sur deux jours, les amènera à travailler en groupes projets, de la préproduction à la diffusion.

Press start, c'est donc 10 jours au Centre Pompidou, pour découvrir et créer, et prouver une fois de plus que culture rime avec loisirs.

Commentaires

Fermés

  • Chargement