Test : Mario Golf, World Tour

Le retour gagnant du golf chez Nintendo !

Le retour gagnant du golf chez Nintendo !

Peut-être moins populaire que la série Mario Kart ou Mario Tennis, la section Golf est pourtant présente depuis les débuts des consoles Nintendo. En effet, sur NES et Game Boy on pouvait déjà trouver des jeux de Golf dans lesquels apparaissait Mario, plus ou moins en guest-star. C'était avant que lui et toute sa bande ne prennent d'assaut la série et que les jeux, développés par Camelot, ne portent le nom de "Mario Golf". Le premier était sur Nintendo 64, et on a retrouvé des épisodes sur toutes les consoles, Wii et DS exclues. Cela faisait donc près de dix ans que l'on avait pas vu un épisode, et l'appel du green se faisait cruellement sentir.

0

Cerisiers en fleurs et bumper au sol sur le parcours de Peach

Autant vous l'annoncer tout de suite : le golf sur consoles n'a jamais été ma passion. C'est ainsi que j'ai consciencieusement évité les jeux du genre du père Mario, même si certains d'entre eux avaient très bonne réputation, notamment l'épisode Game Boy Color, dans lequel avait été ajouté un mode RPG. Ce mode revenait aléatoirement selon les épisodes, faisant la joie ou le désespoir des fans. On sera donc ravi d'apprendre que ce mode est plus ou moins de retour avec Mario Golf: World Tour, l'ouverture au online en plus.

C'est donc en petit nouveau que j'ai lancé cette nouvelle aventure à l'odeur de l'herbe fraîche. Les menus, extrêmement complets, ont de quoi faire tourner la tête, et de vous perdre un peu. Le jeu est séparé en deux grandes sections : Mario Golf, pour une partie dite rapide, ou le club du château, qui vous met dans la peau d'un Mii pour affronter les personnages de l'univers Mario mais aussi les joueurs du monde entier. On citera aussi une première section de paramètres mais surtout le coin de Toad dans lequel vous pourrez si vous le souhaitez vous procurer du contenu supplémentaire, que ce soit des DLC ou carrément le Season Pass intronisé pour la première fois de son histoire par Nintendo avec ce jeu.

2

La boutique permet de customiser votre Mii.

La section Mario Golf est très complète : le mode solo vous permet de faire des parcours selon quatre règles (avec le moins de coups possible, contre un adversaire au choix contrôlé par l'ordinateur, le plus rapidement possible et aux points). Il vous propose aussi des défis pour remporter des étoiles à même de débloquer du contenu dans le jeu. Ramasser des pièces-étoiles ou un maximum de pièces, passer au travers d'anneaux... en mode solo les défis ne manquent pas et les joueurs se raviront d'avoir à débloquer des parcours dans les différentes sections du jeu. Le mode multi permet de jouer en local, avec ses amis, ou avec des communautés créées ou rejointes en ligne. Le Mode tournois permet de participer à des tournois officiels qui se déroulent sur une période de temps limité. Lorsqu'on consulte le calendrier des défis, on peut constater que des événements sont prévus au moins jusqu'à août prochain ! Le gamer jouera ainsi pendant des semaines voire des mois grâce au mode online !

"Le gamer jouera ainsi pendant des semaines voire des mois grâce au mode online !"

Le Club du château est l'équivalent de la fameuse section RPG de Mario Golf. Dans la peau d'un Mii (le vôtre, par exemple), vous arpentez en 3D les couloirs du château de Peach et de ses jardins. A l'intérieur vous trouvez des boutiques, où vous pourrez acheter des équipements (des costumes de la tête au pied comme des accessoires pour le green) avec les pièces gagnées à chaque partie, des vestiaires, ou quelques zones de repos, mais surtout les portails vers les tournois d'Europe et mondial à l'étage inférieur. Comme dans le mode tournois du mode "rapide", des événements sont organisés chaque semaine et vous pourrez vous y confronter à d'autres joueurs. Concrètement, vous verrez en direct dans votre partie les icônes Mii en miniatures des autres joueurs qui ont enregistré leurs performances. Vous pourrez d'ailleurs le faire à chaque fin de tour. S'il est amusant de voir les balles d'une dizaine d'autres joueurs valser à travers le green en même temps que les vôtres, on regrettera de ne pas pouvoir consulter les scores de ces mêmes personnes quelque part, faisant d'elles de parfait inconnus qui se baladent dans votre partie. À noter que lorsque ce sont vos amis 3DS qui sont en ligne, la miniature est orange.

Les différentes sections du château se débloquent les unes après les autres. Vous n'aurez accès à certaines d'entres elles qu'après avoir remporté des championnats d'essais qui se déroulent en extérieur, dans les jardins. Votre Mii aura ainsi le droit d'aller visiter le Jardin royal où Peach et tous ses amis discutent (ou se goinfre pour ce qui est de Wario) devant un buffet. Le château et ses environs sont peuplés par les personnages de l'univers de Super Mario : des Goombas, Koopas ou autres Maskass se positionnent un peu partout, prêt à vous délivrer un conseil ou un bon mot. Chacun dispose d'un petit cri caractéristique qui ne manque pas d'être horripilant (on ne parle pas de celui attribué à votre Mii...). Sinon le reste donne l'impression d'être dans la dernière version de Pokémon, avec ses comptoirs à la pelle. C'est peut-être un défaut que l'on soulignera du jeu : le manque de clarté dans les différentes localités et leurs fonctions, cela renforcé par le fait qu'il faille aller de l'une à l'autre pour débloquer les activités. En extérieur toujours, dans l'allée du caddie master, on accèdera aux différents green, mais aussi à une section d'entraînement et enfin à l'île céleste, où l'on doit réussir tous les trous en deux coups maximum. Pas idéalement agencé, compliqué pour rien, le château et ses environs auraient gagnés à être mieux organisés.

1

Le podium d'un tournois. On gagne des pièces à chaque partie.

Mais venons-en au jeu de golf lui même ! Après avoir choisi son personnage (douze + le Mii + 4 à débloquer, visiblement via les DLC), on choisit son parcours (ils sont à débloquer en mode solo, soit en faisant des championnats en mode château, ou en collectant des pièces-étoiles en mode défi) puis les règles de la manche. Il est possible de choisir le nombre de trous (de 3 à 18), de l'ordre (aléatoire ou non), du trou de départ et de la présence ou non d'objets, pièces, jackpot ou de vent sur le terrain.

Le reste est classique et bien réalisé : on peut choisir son putt pour décider de la distance à laquelle on veut envoyer ou pousser sa balle, de la puissance de base du coup, de jouer en mode automatique (on appuie au plus haut de la jauge de frappe, ou du moins on gère la puissance par rapport à elle) ou en mode manuel (on gère les effets en combinant A + B). Très importante, la caméra vous permet de naviguer sur tout le terrain avec le stick, de choisir la zone d'atterissage, ou de regarder la zone d'en haut. Après avoir tiré, il est possible d'accélérer l'action avec R sur la balle, puis de passer les commentaires et récompenses ou encore de revoir l'action. L'écran tactile permet de sélectionner ces options. Le gyroscope peut être activé et permet simplement de regarder autour de soit avant de frapper : peu utile.

3

Un point d'exclamation vous indique si un obstacle sera sur le parcours de la balle.

Les informations nécessaires se trouvent sur l'écran du haut, comme le numéro du trou, le nombre de tour maximum pour faire un "par", votre score actuel, le nombre de tour en cours, l'inclinaison du terrain sous la balle, la distance au trou ou encore la force et la direction du vent. Des informations qui vous seront nécessaires à chaque instant pour établir votre stratégie. La gestion des caméras est très bonne et vous permet de gérer vos coups, comme d'anticiper les obstacles sur le chemin. Sur le green, une grille des vents au sol vous rappelle que vous devrez incliner un peu votre position et gérer la puissance des coups en conséquence.

Une fois la balle au trou, les Miis enregistrés sur votre console viennent vous récompenser ou vous blâmer ! Les commentaires de la voix-off sont minimums et le ton de sa voix pas particulièrement bien choisi. Vocalement, l'ambiance n'est pas au top, mais cela ne vient pas déranger plus que cela la concentration nécessaire à ce type de jeu. Le tableau de la carte des scores vient vous rappeler où vous en êtes et conserve les "birdies" ou "eagle" que vous avez réalisés dans des parties précédentes.

4

Les images ne rendent pas justice mais l'environnement rend très bien, même avec la 3D relief activée.

Au niveau de sa réalisation, Mario Golf: World Tour s'en tire tout à fait bien. Les parcours modélisés sont tout à fait agréables, les caméras fluides et les musiques sympathiques. La 3D relief apporte un immersion supplémentaire agréable, à défaut d'être indispensable. Les différents parcours présentent des conditions particulières. Le green de Peach propose des bumpers au sol pour gagner quelques mètres, la montagne est forcément vallonnées et dispose d'un parcours accidenté, la mer est segmentée, le monde miniature de Yoshi peuplé de créatures géantes, le monde en feu de Bowser morcelée de trous de lave... et quelques autres sont à découvrir. Le jeu complet contient 10 courses et 126 trous. Un contenu qui va être étoffé dans le futur au moyen de DLC.

Le dernier point concerne en effet ce fameux Season Pass que propose Nintendo pour ce jeu. Il propose dès la sortie du jeu et pour les semaines à venir de nouveaux parcours et des personnages supplémentaires. Trois packs seront proposés : chacun contient deux nouvelles courses à 18 trous et un personnage supplémentaire. On vous renvoie à notre article pour le détail de ces offres qui pourront être essayées en démo. On aurait évidemment préféré que ce contenu soit intégré au jeu d'office, mais Nintendo en a décidé autrement, préférant rentrer dans la danse de ce nouveau système économique si tentant.

Les conclusions du rédacteur se trouvent à la page suivante.

Commentaires

Fermés

  • Chargement