Beaterator

Grand Theft Audio

Beaterator n'est pas le premier logiciel de musique déguisé en jeu vidéo. En 1999, Music de Codemasters avait fait découvrir à une génération de joueurs sur PlayStation le monde des séquenceurs numériques et, involontairement du moins, il était en partie à l'origine des carrières de Dizzee Rascal et de The Streets. Beaterator, comme Music avant lui, a approximativement la même forme et les mêmes fonctions que les séquenceurs professionnels comme Reason de Propellerheads, Logic d'Apple voire ProTools, et même une flopée de boucles musicales approuvées par Timbaland pour écrire et enregistrer votre propre musique. Le résultat est un extraordinaire logiciel de composition musicale petit format, limité essentiellement par l'imagination de l'utilisateur et par sa persévérance à maîtriser ses menus et options quelque peu labyrinthiques.

Beaterator offre aux musiciens familiers du package Korg DS 10 de la Nintendo DS une amélioration significative en termes de fonctions et de potentiel brut, en dépit de son apparence un peu cartoonesque. Il renferme un séquenceur à huit pistes qui permet de remplir de boucles huit canaux musicaux et de les jouer ensuite simultanément pour créer une chanson. L'interface « Créateur de chanson » sera familière à tous ceux qui ont déjà fait joujou avec des logiciels de création de musique numériques. Le temps est représenté sur l'axe des X, divisé en mesure et subdivisé en 16 temps. Sur l'axe des Y se trouve huit rangées, chacune d'elles pouvant être assignée à un instrument différent. En remplissant ces canaux avec des boucles, vous construisez votre chanson, en y ajoutant couche par couche la texture et la forme.

La manière la plus simple de commencer avec Beaterator est de prendre des boucles prêtes à l'emploi dans sa bibliothèque qui comprend des milliers de modèles tous faits. Vous pouvez chercher dans cette base de données par genre ou par instrument et, généralement, à moins que ce ne soit indiqué différemment, tout est écrit dans la même clé de façon à vaguement coller avec tout le reste. Vous pouvez donc, par exemple, mettre une batterie et un martèlement de basse sur la première piste, avant d'ajouter un dub de basse sur la seconde, une guitare classique sur la troisième, etc... Toutes les boucles ont l'extension .bpm du modèle de chanson (qui peut être changé facilement à n'importe quel moment), de telle sorte qu'en un rien de temps mêmes les débutants peuvent composer et jouer un rythme et une mélodie.

1

Un ensemble de « skins » permet de personnaliser le look de la console de mixage de Beaterator. Cela dit, l'encombrement de l'écran ne leur permet pas vraiment de se mettre en valeur.

Bien entendu, même si les boucles de la bibliothèque sont géniales pour trouver l'inspiration, il vous faudra créer vos propres boucles et séquences si vous désirez commencer à composer des créations originales. Cela se fait via un outil d'édition MiDi standard, qui vous propose un clavier de quelques octaves pour les instruments mélodiques et vous permet ensuite de rentrer vos notes à la main, jusqu'à la double croche, sur une portée rudimentaire. Dans celui-ci, vous pouvez définir la durée de chaque note et son volume propre pour commencer à écrire vos propres mélodies. Une fois que vous êtes satisfaits de votre « boucle » mélodique, vous l'intégrez dans le séquenceur comme vous le feriez avec une boucle pré-écrite.

Les exemples de la bibliothèque peuvent tous être modifiés individuellement, en y ajoutant de la réverbération, du phasing et des sustains, et vous pouvez même aller dans un éditeur d'oscillation pour inverser, par exemple, une boucle de batterie. Bien entendu, vous êtes fondamentalement limité à seulement huit pistes audio en simultané, ce qui fait que les compositions ne peuvent jamais être trop complexes et comporter beaucoup d'instruments, mais en tant que carnet de notes où griffonner ses idées, voire même comme outil pour apprendre les bases de la composition et de la réalisation musicale, Beaterator est absolument sans défaut pour un titre console. Naturellement, pratiquement toutes les leçons que vous apprendrez en composant des musiques avec ce logiciel seront directement applicables aux programmes pour PC cités plus haut, de telle sorte que les producteurs potentiels sont certains de ne pas prendre de mauvaises habitudes ou de s'encombrer de notions superflues.

Commentaires

Fermés

  • Chargement