BioShock 2 : Protector Trials

Un peu léger

Bioshock ? Voilà un jeu avec une ambiance typé et qui donne à réfléchir. C'est à tous points de vue un truc profond. Pourquoi ne pas y ajouter un mode challenge ?

2K ne se montre pour l'instant pas particulièrement créatif dans sa façon d'étendre l'univers de Bioshock 2 - apparemment les nouveaux gadgets et les contenus pour enrichir l'histoire viendront plus tard – mais cela n'a pas vraiment d'importance. Bioshock 2 : Protector Trials n'est peut-être pas ce qu'il y a de plus excitant dans Rapture (ce sont toujours les mêmes bâtiments délabrés, mais avec moins de maladies, de folie et de fuites d'eau) mais il propose néanmoins quelques heures d'action débridée.

The Trials, un mode solo qui vous donne pour mission de protéger une Petite Soeur pendant qu'elle récolte de l'ADAM, ajoute quelques éléments astucieux.

Il y a six arènes qui sont toutes tirées de la campagne solo – après tout, l'expression «Mode Challenge» est une façon élégante de dire « nous n'avons créé aucun nouveau décor » – mais chaque lieu propose trois épreuves et chacune d'entre elles vous force à utiliser un équipement différent de Plasmides, d'armes et de Toniques.

Plus vous résistez longtemps aux Splicers, plus le multiplicateur d'ADAM de la Petite Soeur augmente, et réussir chaque niveau vous rapporte un ensemble hétéroclite de médailles en Étoile, de progression de niveau et de déblocages.

C'est tout autant basé sur le rythme que sur la capacité à improviser au coup par coup de nouvelles stratégies, chaque épreuve se conformant rapidement un schéma familier où vous prenez une petite soeur, examinez la zone et posez des pièges, pour commencer ensuite le ramassage de l'ADAM et attendre les Splicers de pied ferme. La fusillade qui suit a par contre à un rythme qui lui est propre, car vous vous déplacez entre des points de régénération qui se ressemblent tous en faisant bien attention de rester à portée des distributeurs automatiques et en gardant un oeil sourcilleux sur votre petite chérie dépravée.

Commentaires

Fermés

  • Chargement