Call of Duty Black Ops 2 PC TEST

Pas de plus value.

Lors du test de Black Ops 2 réalisé sur Xbox 360, vous étiez quelques-uns à imaginer, puisque vous nous connaissez bien, qu'avec un 9 sur consoles, nous allions mettre 10 à la version PC. Et là, je dis : suspens.


Oui, on aime le PC pour ce qu'il permet. On aime tester les cartes graphiques dernier cri, constater les différences qui existent entre un rendu DirectX9 et DirectX11, ajouter un peu de ram, passer de Word à Steam, parce qu'un PC permet aussi bien de bosser que jouer, que faire l'andouille sur Facebook ou écrire à son banquier. Mais quand on teste un jeu PC, celui-ci n'obtient pas un point supplémentaire grâce à l'affinité que l'on peut avoir avec le support. Ce serait un peu simple. Certes, il y a le couple clavier-souris qu'on préfère mille fois à une manette. Mais là encore, étant donné que c'est la même chose pour tous les FPS, ça ne rentre pas en ligne de compte : ce n'est pas parce que le testeur est un gros boulet avec un pad dans les mains qu'une plus-value doit apparaitre.

J'aimerais surtout revenir sur un point du mode solo de Call of Duty Black Ops 2 sur Xbox 360 qui m'a réellement surpris. Certains niveaux permettent une vue tactique de la carte. On ne joue pas simplement un soldat, mais toute une équipe ayant pour objectif de défendre certains points. Oui, ça ressemble à pas mal de modes multi déjà existant, sauf que là, on est tout seul et la vue tactique permet de donner des ordres à tout le monde ou commencer à incarner un soldat ou une machine de guerre quelconque. On tire, on change de perso, on place tout le monde correctement en fonction des zones à protéger et des spots d'apparition des ennemis.

En savoir plus sur Call of Duty: Black Ops 2

1

Alors, ça donne quoi ? Ben, c'est pas déplaisant, mais franchement, c'est vraiment trop intellectuel pour moi : quand je passe en "mode Call of", je n'ai vraiment pas, mais vraiment pas envie de réfléchir, c'est le but de la manoeuvre. Dans Modern Warfare 3, on tournait la tête dans une direction et on avait trois explosions ; on regardait à un autre endroit, il y en avait quatre. Ce que certains reprochent à MW ou COD, cet aspect couloir et cette propension à l'utilisation massive de C4, la mise en scène au final, c'est la grande force du truc. Et pour bien l'apprécier, il faut passer en mode légèreté intellectuelle.

Et là, et Julien le soulignait parfaitement, on a dans Call of Duty Black Ops 2 sur Xbox 360 des missions toujours aussi explosives, mais également des passages plus calmes. Comme si les développeurs s'étaient dit : "et si on mettait de petites pincées d'histoire dans le jeu ?". Il y a, certes, les choix moraux, mais ça ne va pas très loin quand même. Si on veut une histoire d'agents de la CIA qui partent vraiment en sucette, on regarde Homeland mais d'un Call of, on attend moins de questions et plus d'explosions. Au fur et à mesure qu'on avance dans l'histoire, la tendance est à la surenchère pyrotechnique, un peu comme un match Fillon Copé. Mais ça monte vraiment plus lentement.

On a beau chercher dans tous les sens des effets spécifiques à nos machines préférées, de la tesselation, un nombre de polygones supérieur aux versions consoles, rien ne ressort.

2

Bon, venons-en maintenant au coeur de cet article, la plus-value de la version PC de Call of Duty Black Ops 2 sur Xbox 360.

Eh bien… Il n'y en a pas. On a beau chercher dans tous les sens des effets spécifiques à nos machines préférées, de la tesselation, un nombre de polygones supérieur aux versions consoles, rien ne ressort.

3

J'ai relancé MW3 sur PC. Et ça reste la même chose. Et je ne sais pas ce qui est le plus frustrant : qu'il n'y ait aucune amélioration d'une itération à l'autre ou que toutes les versions du même jeu soient similaires.

C'est d'autant plus surprenant qu'en ce moment, la tendance est vraiment opposée. Il n'y a pas un jeu multi plates-formes dans lequel l'amoureux du PC n'ait pas un petit os à ronger, via un antialiasing parfait, un bouton DirectX11 à cocher et, dans le meilleur des cas, l'incorporation de quelques effets PhysX chers à Nvidia. Là, peanuts, rien de mieux.

Commentaires (10)

Fermés

  • Chargement