Civilization V

Retour vers le futur

Le problème d'un titre comme Civilization V, c'est qu'il est très simple à pitcher, mais très complexe à expliquer. Le pitch ? Le joueur mène une civilisation de l'âge des cavernes à la conquête spatiale. Dans les faits, c'est incroyablement bien foutu et très complet.

Quatre grands axes s'entremêlent pour former un tout cohérent. Le premier, c'est la gestion des villes. Après que vos colons aient créé une cité, vous produisez quelques bâtiments. Chacun d'entre eux peut apporter du bonheur, de la culture, des facilités de production, de la nourriture aux habitants. Des habitants contents sont de plus en plus nombreux. S'ils sont nombreux, ils produisent plus. S'ils produisent plus, vous obtenez vos bâtiments plus vite.

En parallèle à la production, vous avez la recherche. Je crois que depuis 19 ans (eh oui, ça date de 1991), c'est l'aspect que je préfère alors que ça n'a presque pas bougé. L'arbre technologique est tout simplement d'une logique implacable. La roue mène à l'équitation et aux mathématiques, la poudre à canon à la chimie et la métallurgie... 74 technologies en tout, menant à des constructions diverses et variées (j'ai compté : 82 unités, 54 bâtiments, 42 merveilles).

1

La multiplication des villes n'est pas très bien vue parmi la population.

Tout dépend aussi des bâtiments que vous possédez et du niveau intellectuel de vos villes. Vu que vous n'êtes pas seul au monde, il faut aussi penser au domaine militaire. Si votre avancée dans le domaine technologique permet d'aller toujours plus loin dans la satisfaction de votre peuple, elle peut aussi produire des machines à dégommer tout ce qui n'est pas de la couleur de votre royaume de plus en plus efficacement.

Les 82 unités évoquées plus haut peuvent se diversifier en fonction de leur expérience. On compte effectivement 141 types de promotions différentes. En fonction du corps d'armée (aérien, combat à distance, rapproché, maritime...), les bonus seront de nature très diverse. Mais il est intéressant de voir l'incroyable variété proposée avec le domaine militaire. Vient ensuite quelque chose de très complémentaire à tout ça : la diplomatie qui est de loin l'aspect qui a le plus évolué depuis le premier Civilization.

Commentaires (7)

Fermés

  • Chargement