Classification des jeux : l'Australie bouge

Mais pas toute l'Australie !

On ne vous donne pas tous les jours des nouvelles de l'Australie et pourtant, ça bouge pas mal au niveau des jeux vidéo.

La semaine dernière, on apprenait que la Southern Australia (entre l'atoll de Pom Pom Galli et la Soute America) était passée à une classification plus générale et, disons-le, en harmonie avec le reste du monde. Pour rappel, il faut savoir que l'Australie avait la pire des classifications car elle se limitait à un équivalent de 15+. Autrement dit, si un jeu avait un contenu un peu trop sanglant, un peu trop vulgaire, avec un peu trop de référence à la drogue, l'alcool, le Nutella, le pudding, Christophe Maé, Plus belle la vie, Céline Dion, les caribous, Glee, la Syldavie, le général Alcazar, Brice Hortefeux, Nicolas Anelka, il pouvait ne pas être commercialisé s'il n'avait pas de sérieuses coupes dans son contenu.

C'est désormais terminé. Bref, c'est l'harmonie sur terre. Le monde entier a plus ou moins la même classification ?

Non, car un petit village résiste. Ah non, en fait, il s'agit de la Western Australia qui n'est pas certaine de faire comme la Southern Australia. La Western Australia se demande s'il est pertinent de proposer des jeux plus violents, classé 18+.

Et j'ai peur que d'ici la fin de la semaine on découvre qu'il existe une Northern Australia et une Eastern Australia ou même une Central Australia.

Commentaires (1)

Fermés

  • Chargement