Destiny REPORTAGE

Bungie frappe un gros coup.

Les voilà enfin de retour sur le devant de la scène. Après plus de deux ans et demi de silence et la signature d'un contrat d'édition sur 10 ans avec Activision, Bungie se décide enfin à dévoiler son projet tant attendu : Destiny. Enfin, dévoiler est un bien grand mot tant la présentation à laquelle nous avons eu le droit fut chiche en véritable information et généra une quantité importante de questions. Ce fût l'une des plus denses sessions de questions/réponses à laquelle nous n'ayons jamais assistés. Malheureusement, une des plus frustrantes aussi tant la communication fut maîtrisée et les réponses évasives, quand les questions n'étaient pas carrément éludées et balayées d'un revers de la main. Il se pourrait même que nous ayons assisté à un tournant dans l'approche économique du jeu vidéo. Cela nous le verrons plus tard, car il s'agit plus de spéculations que de certitudes. En attendant, faisons le tour de ce que nous savons et qui nous a totalement réjoui.


Le premier «Share World Shooter» (FPS en monde partagé), voilà comment Eric Hishberg, CEO d'Activision, nous a présenté de but en blanc Destiny. Il précisera ensuite un peu sa pensée en parlant de jeu bac à sable dans un univers persistant. On s'est dit alors que les rumeurs avaient vu juste et que Bungie allait tenter le pari du MMOFPS, genre plutôt voué à l'échec commercial ces dernières années. Mais la suite de la présentation allait nous rassurer. Ce ne fût certainement pas grâce à la phrase aussi vide de sens que classique : "Destiny est bien plus qu'un jeu, c'est un monde", mais plus par la promesse de ce qui semblait animer l'équipe entière : Une aventure épique.

1

En effet, tout semble réuni pour tenter d'immerger les joueurs dans une aventure à nulle autre pareille. Tout d'abord, l'univers sorti tout droit de l'imagination fertile des développeurs apparaît comme un mix d'inspirations telles Star Wars, Mad Max, Borderlands et bien évidemment Halo. Les artworks qui illustrent cet article, en particulier ceux du Gardien, le personnage que vous incarnerez, en attestent. Vient ensuite la volonté affichée de connecter tous les joueurs ensemble. Une idée qui semble dans l'air du temps après la présentation de Watch Dogs d'Ubisoft à l'E3 dernier. Dans Destiny, vous trouverez des zones publiques dans lesquelles vous pourrez croiser de « vrais » humains, discuter avec eux et former des groupes pour partir en mission. Bien évidemment vous pourrez décider d'évoluer en solo.

Seul, votre destin est plus que précaire !

Cependant, la volonté des développeurs était de montrer à tout un chacun que la coopération est l'essence même du jeu. Comment ? Tout n'est pas très clair, mais ce que nous savons, c'est qu'en pleine mission, vous pourrez croiser d'autres humains, leur venir en aide ou les appeler à la rescousse. Ce que nous supposons c'est que, bien évidemment, vous ne pourrez pas voir les millions de joueurs attendus dès la sortie du jeu (qui ne devrait pas avoir lieu en 2013). Non seulement, cela rendrait l'action illisible, mais il est peu probable que les serveurs et surtout nos consoles actuelles supportent cette charge de calcul et les besoins en bande passante. Plus vraisemblablement, il se pourrait que Destiny analyse vos habitudes de jeu durant les premières heures et mette ainsi sur votre chemin les situations qui vous conviennent le mieux. Ou alors tout ceci sera aléatoire...

2

Les Gardiens

Bungie semble mettre un point d'honneur à dissimuler tout cet aspect technologique aux yeux des joueurs. Ici pas de Lobby, mais une ville principale où toutes les connexions se nouent. Tout se passe dans le jeu et la technologie devient transparente. Bungie promet aussi des statistiques poussées et de grandes interactions avec iOs et les iPhone. En gros, ce que propose Call of Duty Elite, l'abonnement en moins ?

10

L'autre passage aussi flou qu'encourageant de la présentation fut le scénario et l'enchaînement des missions : Dans un futur indéterminé par rapport à notre époque, la Terre connaît un « Âge d'or ». Tout va bien, l'évolution technologique permet aux peuples de vivre en paix.

C'est là que des envahisseurs aliens décident de tout gâcher en exterminant la population. Apparaît alors une étrange et énorme sphère. Véritable bouclier de défense contre cette agression extra-terrestre, cette boule surnommée le « traveller », à la circonférence équivalente à une ville comme Paris est suspendue à environ un kilomètre au-dessus de la surface du globe. Elle permet aux rares survivants de reconstruire une ville. Ces derniers ont été grandement aidés par l'apprivoisement de sa technologie. Nous n'en apprendrons pas plus pour le moment. D'où vient-elle ? Pourquoi est-elle apparue ? Quel sera son apport dans l'aventure ?

Commentaires (5)

Fermés

  • Chargement