DmC Devil May Cry COMPARATIF

PS3 et Xbox 360.

Ce premier comparatif de l'année 2013 examine un titre qui a divisé sa base de fans depuis sa présentation initiale lors du Tokyo Game Show de 2012; le jeu de Capcom , qui redémarre la série Devil May Cry, DmC, propose un changement radical dans l'apparence de Dante, celui-ci ayant abandonné sa chevelure blanche emblématique pour un look plus sombre de style punk et affichant une attitude encore plus blasée.


Sans doute plus discutable que ce changement dans l'histoire de la série est le fait que Capcom ait embauché le développeur britannique Ninja Theory pour le nouveau jeu, celui-ci ayant opté pour un rafraîchissement de 30 images par seconde au lieu des 60 images par seconde adoptées par les précédents titres. Les aficionados purs et durs de la série redoutaient que ce changement de développeurs combinés à ce débit d'images réduit n'aboutisse à une dilution de l'action ultra rythmée pour laquelle la série est réputée, au profit de quelque chose plus au goût du grand public. Heureusement, ce n'est pas le cas, car Ninja Theory mélange un réjouissant combat au corps à corps et aux armes à feu avec une histoire divertissante et quelques graphismes étonnants.

Enfin, et c'est le plus important, DmC ressemble toujours à un jeu Devil May Cry. L'abaissement du débit à 30 images par seconde, permet un bond qualitatif colossal du graphisme par rapport à son prédécesseur. Les environnements dynamiques sont combinés avec des personnages humains extrêmement détaillés et des ennemis démoniaques paraissant vraiment organiques et parfois splendides. La façon dont ces éléments interagissent avec le joueur crée un monde considérablement plus immersif, ce qui n'aurait pas été possible, si le jeu avait tourné à un débit deux fois supérieur.

"DmC divise par deux le débit standard de 60 images par seconde de la série pour disposer de plus de temps de rendu et afficher quelques visuels splendides."

DmC Devil May Cry : Playstation 3 vs. Xbox 360. Choisissez l'option 720p HD option et cliquez sur le bouton plein écran pour bénéficier de de la pleine résolution.

Comme la plupart des titres qui utilisent le moteur Unreal 3, DmC tourne à une résolution native de 720p sur les deux plates-formes en conjonction avec un système de lissage des bords post-traitement ; on peut affirmer que la 360 utilise le FXAA, car les motifs caractéristiques de type MSAA sont visibles près de diverses bordures. Heureusement, le travail graphique est bien préservé par rapport à d'autres jeux qui utilisent des systèmes d'antialiasing similaires : le flouté des textures est relativement minime et le niveau de détail est très impressionnant tout au long du jeu, même si le look global de DmC est quand même un peu lisse, une caractéristique plus ou moins accentuée d'une scène à l'autre.

Le superbe travail graphique et les prouesses techniques de Ninja Theory se retrouvent en grande partie intacts sur les deux consoles, bien qu'il y ait quelques différences évidentes entre les deux versions du jeu. Chaque système a ses propres avantages et compromis, la PS3 favorisant les détails des textures et la qualité générale de l'image, tandis que les effets visuels de très haute qualité combinés à une performance plus stable sont l'apanage de la Xbox 360.

Cela dit, quel en est l'impact sur la qualité globale de l'expérience ? Commençons par notre habituelle vidéo comparative et une immense galerie proposant plus de 60 images tirées du jeu.

Commentaires (1)

Fermés

  • Chargement