Family Ski

Wii ski ou gamelle on the rocks ?

Ouch, un jeu pour Wii dont le nom commence par Family, comme si c'était vraiment la peine de le rappeler, on sent déjà qu'on ne vivra pas les mêmes émotions que dans Saw ou Hostel. Je ne sais pas pourquoi, je commence à détester cette console qui a vu son line-up de pure originalité migrer en portnawakisme aigu (et ce n’est pas ce que Nintendo a présenté à l’E3 qui va changer la donne).

Sans nous en rendre compte, nous sommes passés des vrais jeux ambitieux (Zelda, Call of Duty, RedSteel…) à un simulateur de mime approximatif multipliant les descendants de Wii Sports et Wii Play qui ont tant marché. Tous les sports y passent, je suis même surpris de ne pas avoir vu le curling et son balayage de piste débarquer. Avant d'aborder ce test, je partais également du principe que certains sports sont plus appropriés à développer que d'autres. Par exemple, je trouve tous les jeux de golf insupportables. Que ce soit celui de Wii Sports, Pangya ou Tiger Woods, je ne comprends pas pourquoi les développeurs insistent dans cette voie car il ne peut y avoir sport plus imprécis que le golf sur Wii. Et la dernière fois que j'ai vu du ski sur Wii, c'était le mini jeu de Wii Fit. Autant dire un truc qui ne restera pas dans les annales.

J'avais donc plein de certitudes dans la tête qui étaient autant de théorèmes négatifs sur Family Ski. Et il faut bien admettre que je me suis planté dans les grandes largeurs. Bon, attention, hein, c'est pas non plus le jeu du siècle et pour tout vous dire, il y a peu de chance pour que j'y rejoue un jour mais ce n'est pas la catastrophe que je m'étais imaginé.

Heureusement, une vraie simulation

1

Tout d'abord, premier avantage, le jeu est compatible Wii Fit et avec la balance, nous sommes en face d'une vraie simulation. La phase de ski que j'avais trouvé si limitée dans Wii Fit n'était pas une preview de ce qu'allait être Family Ski et ne doit en aucun cas être considéré autrement que comme une activité consistant à reprendre son souffle après un jogging. Ce jeu est bien plus complet. Vous pourrez adopter toutes les postures des skieurs. De la godille au schuss, tout est là. La balance n'est absolument pas obligatoire mais elle se révèle bien plus qu'un simple objet vous indiquant la direction et si votre équilibre est bon. C'était un peu le cas avec le mini jeu Wii Fit mais on sentait bien que ce n'était qu'une variante des jeux d'équilibre. Là, tout a été développé pour que cela reste assez fun.

Un des modes est d'ailleurs plus sympa que l'autre. Le mode Free Ride vous permet de vous faire n'importe quelle piste de la montagne, le mode Event compile toutes les compétitions qu'il est possible de trouver. Avec le premier mode, vous découvrez les pistes, ferez des rencontres, etc. Il est assez plaisant de monter en télésiège tout en haut de la montagne et enchaîner trois pistes à la vitesse grand V. Il est cependant possible de s'arrêter pour accepter ou pas des défis permettant de gagner des points qui ouvriront un paquet de trucs assez inutiles, il faut bien le dire. Enfin, cela s'inscrit dans la logique des jeux familiaux où son personnage peut se retrouver à la tête d'une garde-robe conséquente. La Wii, c'est le monde de Barbie décliné dans les jeux vidéo. Le plaisir du ski virtuel est cependant bien là et c'est ce qui compte.

D'ailleurs comment cela fonctionne-t-il ? La balance permet de définir l'orientation du skieur. Si vous ne l'avez pas, les manettes (le Nunchuck est obligatoire) compenseront cette absence. On peut faire du chasse-neige tout en maintenant C. Pour le schuss, c'est une inclinaison à 90° qui vous permet d'indiquer cette position. Jouer de la batterie avec la Wiimote et le Nunchuck permet au jouer de se rétablir d'une chute annoncée.

2

C'est pour les figures que ça se corse. Là, il ne s'agit plus seulement de placer correctement les accessoires mais également d'appuyer sur les bons boutons. Les postures de glisse semblaient assez naturelles. Les positions des figures sont un peu plus compliquées à réaliser. Elles s'effectuent même en mode Free Ride. On peut les activer en passant sur un tremplin rouge. Au final, c'est donc ce mode sur lequel on revient tout le temps. Malgré les graphismes "Mii" du jeu (le décor est plutôt agréable, un peu plus détaillé qu'avec Wii Sports). Il faut quand même pas mal d'imagination pour se croire à la montagne. Les différentes pistes semblent cependant authentiques et variées. On trouve les rouges à bosse, ou sans, les bleues, assez larges parsemées d'arbres, une piste non damée. On retrouve un peu tous les profils de pistes qui existent, c'est un des aspects les plus intéressants du jeu.

Cependant le problème principal de Family Ski ne tarde pas à survenir alors que l'on n'a même pas dépensé tous ses points pour renouveler la tenue de son Mii. On s'ennuie ferme. C'est catastrophique. Une fois toutes les pistes dévalées (15 minutes), tous les types d'épreuves essayés (20 minutes) et un grand nombre de personnages rencontrés, on a fait le tour. On continue pour voir, histoire de donner une dernière chance au jeu. Je fais une projection astrale, je suis en train de me voir sur une balance en essayant de me persuader que je suis en vacances à Morzine. Je suis ridicule. En plus je m'ennuie. Avec Wii Fit au moins, je perds du poids.

4 / 10

Comment nous attribuons nos notes Family Ski Léo de Urlevan Wii ski ou gamelle on the rocks ? 2008-07-29T11:48:00+02:00 4 10

Commentaires (1)

Fermés

  • Chargement