Grand Theft Auto : Chinatown Wars

Meilleur jeu DS = meilleur jeu PSP ?

Quand le meilleur jeu de la DS a été annoncé sur PSP, il y a quelques mois, on ne pouvait qu’être ravis et curieux du résultat. Bien que Chinatown Wars ait été totalement conçu dès le départ pour la portable de Nintendo, on ne doutait à aucun moment que Rockstar puisse négliger cette conversion. Et effectivement, ce n’est pas cette version PSP qui viendra ternir la réputation cette série en or. Pourtant, Chinatown Wars a bien eu du mal à rencontrer son public sur DS, malgré son statut de chef-d’œuvre incontestable. Le titre a bénéficié de notes extrêmement élevées dans la presse internationale, mais cela ne semble pas avoir convaincu les gamers d’investir. Pour quelles raisons ? Mystère. Le format DS en lui-même qui n’attire pas les joueurs de GTA ? La représentation en vue de dessus qui ne séduit pas les nouveaux joueurs ? Une version trop piratée avant sa sortie ? Quoi qu’il en soit, Huang et tous ses amis Chinois bénéficient aujourd’hui d’une séance de rattrapage sur PSP, grande amatrice de GTA, et nous verrons bien dans quelques semaines si le public boude définitivement cet épisode.

Avant de vous présenter les différences de cette adaptation, sachez en premier lieu que l’on retrouve ici toutes les qualités originales qui ont fait de Chinatown Wars un titre absolument immanquable, les fonctions tactiles exceptées bien sûr. C’est donc avec un grand plaisir que nous nous sommes adonnés à nouveau aux missions variées et intenses qui mettent en scène Huang, le fils à papa tout juste débarqué de Chine pour plonger la tête la première dans une guerre des gangs sanglante entre clans chinois. La ville de Liberty City, assez proche de celle de GTA IV (une île en moins) fourmille de détails, de lieux où se rendre, de mini-jeux (cartes à gratter, tatouage, carnages…), de missions bonus et de tout ce qui fait qu’un GTA est ce qu’il est, avec des piétons, des voitures, des accidents, mais aussi des flics à chaque coin de rue. Et ces derniers sont toujours aussi nombreux, il faut donc la jouer fine, surtout quand il s’agit de rencontrer des dealers de drogues pour augmenter son compte en banque.

1

Sur PSP, la carte GPS est plus petite que sur DS, ce qui n’aide pas toujours pour anticiper un parcours.

Non content d’être impeccable par son action et également par sa réalisation comme nous allons le voir, Chinatown Wars marque surtout les esprits par son côté politiquement incorrecte et son cynisme total dans les dialogues. Encore plus que dans les autres GTA, en fait, étant donné qu’il s’agit d’une des marques de fabrique de la série. Les textes sont vraiment à mourir de rire, mettant en scène des ratés de première totalement mégalos, se chamaillant à coup de tueries et de traîtrises pour s’attirer les bonnes grâces du parrain local. Du grand art de la part des scénaristes comme d’habitude, mais aussi des traducteurs français qui ont fait un travail remarquable pour rendre crédibles ces échanges verbaux parfois surréalistes (« Toi et moi, on est comme des frères. Mais en mieux, parce que si je rencontrais ta mère, je pourrais me la faire. Alors que si on était de vrais frères, ce serait impossible. Elle refuserait »). Et le simple fait de pouvoir s’adonner au trafic de drogues (blanche, coke, taz, LSD, beuh, calmants) présenté avec des courbes de ventes et des tableaux de performance sur une console de jeu est quand même une démarche des plus subversives que seul Rockstar est capable d’assumer aujourd’hui. Totalement immoral, mais c’est justement ce qui est bon. Voilà un jeu qui mérite amplement un 18+ pour une fois.

Les modes multijoueurs sont également de retour, que ce soit en local ou par Internet (avec un système un peu lourdingue d’amis et d’inscription sur le site Social Club) et on a le droit à de la variété avec des courses de voitures, des deathmatchs bien bourrins ou des choses plus subtiles comme la « course au butin », des défenses de base en co-op contre l’IA ou les classiques attaque-défense entre joueurs. De quoi occuper les joueurs nomades qui se retrouveraient après avoir terminé l’histoire solitaire.

Commentaires

Fermés

  • Chargement