Guild Wars Eye of the North

Au Nord il y a des nains, des géantes et des drôles de bestioles...

La dernière fois que je suis intervenu sur Guild Wars, j’ai été (fort justement) réprimandé pour avoir classé Nightfall dans la catégorie des extensions. Alors qu’en fait, les trois épisodes Guild Wars édités à ce jour étaient des stand-alone, permettant chacun d’accéder à une zone distincte de l’univers du jeu. Eye Of The North, en revanche, est vraiment une extension. Elle est destinée à ceux qui ont déjà acheté Prophecies, Factions ou Nightfall, et n’est accessible qu’aux personnages de niveau 20. Il suffit d’aller à l’une des villes principales pour démarrer l’histoire de l’extension.

Un séisme a généré une fissure à proximité, laquelle permet d’accéder à un monde souterrain peuplé de nains qui vivent dans la hantise des «Destroyers». Il s’agit donc d’aider les nains à lutter contre les Destroyers qui veulent les… détruire. Après une poursuite forcée, vous passez par un portail qui vous mène au Nord, où toutes sortes d’aventures vous attendent.

Enfin, surtout un genre spécifique d’aventure : tuer des mobs avec vos amis, ou bien au sein d’un groupe constitué de héros et de mercenaires. C’est l’un des points forts de Guild Wars : la possibilité de jouer en solo, ou en petit comité, avec des PNJ pour faire du nombre. Avantage certain dans l’univers des MMO, où l’on passe souvent une partie non négligeable du temps de jeu à constituer un groupe avant de se lancer à l’aventure. Au programme : des combats acharnés au sein d’une équipe pouvant contenir jusqu’à huit personnages, qui tournent souvent au joyeux chaos. Le Nord est en effet sillonné par des bandes de Charr (monstres mi taureau, mi ours qui avaient détruit Ascalon dans le premier Guild Wars), et les combattre est source de bons moments. Les nouveaux territoires de chasse sont également d’une très grande beauté, mais on profite rarement du panorama : les donjons abondent dans ces zones montagneuses, et l’on passe beaucoup de temps sous terre.

1

Un monstre des glaces attaque ! On se croirait sur Hoth, la planète gelée…

Quant à la petite joueuse de flûte des scènes d’intro de Guild Wars, elle vit maintenant dans le Nord, et combat les Charr avec ce qui reste des forces d’Ascalon. Gwen, c’est son nom, fait partie des très nombreux héros qui peuvent rallier votre groupe quand il s’agit d’accomplir l’une des trois séries de quêtes principales. Toutes trois sont conçues pour vous mener à détruire les Destroyers («On nous appelle Destroyers, et c’est nous qu’on détruit ? C’est quoi, ce cirque ?») en groupe. Mais on n’a rien sans rien, et il faut d’abord se faire des amis dans la faction du Nord ; et pour ça, ce ne sont pas les occasions qui manquent. Chaque mission principale est différente des autres, et toutes représentent des palanquées d’heures de jeu. Pas moins, en tout cas.

Notons au passage que Gwen, tout comme les autres PNJ, n’est absolument pas habillée pour affronter le froid. Pas plus que les femmes Norn, ces géantes de quatre mètres de haut. Les Norn sont comme des humains, mais en plus grand. Des genres de vikings géants, quoi. Leur héritage constitue la suite de quêtes principale, ce qui signifie que vous allez vous balader avec une cohorte de géantes bien foutues… il paraît que ça flatte l’ego de certains. Les Norn proposent également des quêtes annexes : chasse, ou combat en arène. Mais les Norn ont une autre raison d’apparaître : l’extension Eye Of North sert en effet à présenter certaines des races que l’on pourra jouer dans Guild Wars 2. A commencer par ces nordiques géants, mais aussi les nains (ceux que vous aurez déjà croisés, qui vivent sous terre) et les Asuras. Les Asuras sont un mystère pour moi : leur look rappelle vaguement Stitch, le petit monstre du dessin animé Disney. C’est visiblement ce qui constituera la race «mignonne» de Guild Wars 2. Leur chef porte un bandana. Je ne suis pas fan.

2

Visiblement, le «full set» doudoune molletonnée n’est pas à l’ordre du jour dans Eye Of The North.

Pour tout dire, d’ailleurs, j’ai du mal à rester fan de Guild Wars. J’adore la façon dont fonctionnent les compétences, la diversité des pouvoirs qui s’offrent au joueur, la façon originale de constituer un groupe, sans oublier la beauté de l’univers. Mais je n’arrive pas à me faire à la façon dont fonctionnent les combats, sans parler de la façon irritante dont la mort est gérée dans le jeu. Mourir ne pousse pas le joueur à essayer d’éviter de mourir. Cela pousse plutôt à abandonner et à passer à autre chose. Ce n’est pas juste. Mais je digresse… Si vous avez atteint le niveau 20, c’est que tout ceci vous convient, et nul doute que le contenu d’Eye Of The North vous plaira. Citons notamment le «Hall des Monuments», dans lequel se trouve un bassin magique permettant de visionner les anciennes cinématiques, ainsi que des monuments érigés en l’honneur de vos prouesses, sous forme de tapisseries murales. Et puis il y a des tonnes de nouvelles compétences, de nouvelles armes, des sets d’armure, etc. Pour les fans d’aventure à rallonge, Eye Of The North est idéal, mais il ne s’agit au bout du compte que de fabriquer du temps de jeu supplémentaire.

En conclusion, il est louable de fournir tout ce contenu aux joueurs de Guild Wars dont les personnages ont atteint le niveau 20, mais la qualité moyenne des aventures proposées n’entre certainement pas dans ce que l’on peut qualifier de moment fort de l’univers Guild Wars. Tout ça manque d’intérêt. L’une des quêtes principales du début, par exemple, vous lance aux trousses d’un ours monstrueux qui se téléporte et se régénère, tout ça au nom de «l’effet dramatique». En gros, ça signifie que vous pouvez toujours courir : vos PNJ ne feront que le blesser, même si vous campez les points où il réapparait. Vous n’arriverez pas à le tuer, c’est dans le script. Et c’est lamentable. Quant aux nains, Norn et autres Asuras, ils font un peu… camelote, pour tout dire. J’espère de tout coeur que Guild Wars 2 ne va pas se lancer dans la fantasy tout venant, ce serait dommage, il y avait de bonnes choses.

8 / 10

Comment nous attribuons nos notes Guild Wars Eye of the North Jim Rossignol Au Nord il y a des nains, des géantes et des drôles de bestioles... 2007-09-15T10:30:00+02:00 8 10

Commentaires

Fermés

  • Chargement