Pourquoi le sexe est-il ridicule dans les jeux vidéo ? (rediffusion de l'été) • Page 2

Oui, pourquoi ?

Il reste Internet. Les jeux grands publics sont une chose, mais il y a toute une sous-classe de jeux à petit budget consacrés au sexe virtuel. Au niveau de leur forme de leur fonction, la plupart ne sont que de simples MMO comportant des animations sexuelles explicites. 3D Sex Villa 2 est typique du genre, car offrant un client visuellement impressionnant (dans les limites de son genre), mais ne laissant aucune ambiguïté quant à son publique cible : « baisez des chaudasses numériques ! » est un des slogans de sa page d'accueil. Il y a même des trucs encore plus douteux : Ripened Peach Sex Sim fonctionne sur des micro-transactions par le biais desquelles vous achetez des filles virtuels et autres améliorations. Il y a actuellement une réduction de 55 % sur les poils pubiens : c'est le moment d'en profiter.

3D Sex Villa 2 supporte également la fonction la plus atterrante que proposent actuellement les jeux de sexe, à savoir le «sinulator». C'est un sexe toy qui se connecte au PC et que l'on peut utiliser comme « contrôleur» pour des jeux en solo, ou qui peut être contrôlé à distance par un autre joueur. Malheureusement, je suis un béotien en matière de sinulators, et je vous propose de suivre ce lien pour approfondir vos connaissances en la matière.

Tous les goûts sont dans la nature, mais ce genre de convention vulgaire est le problème de fond auquel doivent se confronter les jeux vidéo grands publics. Pour dire les choses clairement, les gens confondent souvent la pornographie et le sexe, et en corollaire les jeux ont tendance à traiter le sexe littéralement - c'est-à-dire que pour que quelque chose soit sexuel, il faut montrer du sexe.

Il y a eu d'autres approches. Le Copenhagen Game Collective avait créé le Dark Room Sex Game qui utilisait les wiimotes - la chose dans son entier dure seulement une minute et il faut la voir et l'entendre pour comprendre comment elle fonctionne. C'est un acte sexuel virtuel entre deux adultes consentants.

Il y a bien trop de jeux indépendants sur le sexe pour en faire le tour, mais il va sans dire qu'il y a aussi des pages interminables de simples jeux flash qui offrent des plaisirs douteux. La plupart ne demandent guère qu'un clic, quelques-uns sont amusants, tous sont absolument épouvantables. J'ai suivi un lien vers des jeux flash sur ce thème et j'ai décroché le pompon. Je ne vais pas vous donner le lien, car le truc est particulièrement dégueulasse, mais la description vous dit tout : «Sexy Juri Han de Super Street Fighter IV combat intégralement nue contre [censuré]. Elle chevauche l'énorme [censuré] qui lui titille le [censuré] et lui bourre la [censuré]. "

3

Tenter de faire du sexe comme Quantic Dream avait essayé de le faire est toujours ruiné par l'animation tremblotante provoquée par ce genre de contrôles. Cela laisse aussi une impression étrange.

Ces jeux flash sont évidemment trash. Des petits trucs plus sérieux traitent le sexe comme un mécanisme potentiel ou comme un thème à part entière plutôt que comme un acte spécifique. Cela peut aller du The C Word d'Edmund McMillen, un shooter grotesque qui a valu à son créateur énormément de critiques, à des choses comme A Closed World du GAMBIT MIT Singapore Games Lab, un court RPG traitant de l'identité sexuelle. Le futur Polymorphous Perversity est un RPG de style rétro où l'on peut avoir des relations sexuelles avec pratiquement n'importe quoi.

Il y a un autre aspect du sexe dans les jeux que Brenda Brathwaite, auteur de «Le sexe dans les jeux vidéo », appelle le « sexe émergeant ». Brathwaite fait référence à un phénomène comme World of Porncraft, un site qui existe parce que Blizzard n'autorise pas de contenus à caractère sexuel dans World of Warcraft. Par conséquent, les utilisateurs qui ont envie de cela vont là-bas. Le premier exemple en est le proto-MMOG, MUD (Multi-User Dungeon), qui a donné naissance au terme Mudsex, qui fait spécifiquement référence au sexe virtuel dans le cadre d'un jeu de rôle.

Le sexe émergeant inclut des choses un peu folles comme des mods nus de jeux, comme un Sonic le Hérisson porno (je ne plaisante pas). Ce que veut dire Brathwaite est simple : les gens ont envie de sexe. Comme les jeux sociaux sont de plus en plus répandus et font de plus en plus partie de la vie des gens, de plus en plus de personnes auront envie d'avoir l'option du sexe virtuel. La chose la plus intéressante de tout cela, c'est de voir comment un seul monde virtuel grand public a osé incorporer des rapports sexuels détaillés dans son univers, et ce sous l'impulsion des joueurs.

Commentaires (8)

Fermés

  • Chargement