Katamari Forever

Pierre qui roule…

Alors que Noby Noby Girl a actuellement parcouru près de 482 millions de kilomètres dans l’espace et qu’elle se dirige maintenant vers la planète Jupiter, l’autre création tout droit sortie de l’imagination complètement décalée de Keita Takahashi pointe le bout de son nez triangulaire sur PS3 après une apparition sur Xbox 360 l’année dernière. Le flot créatif et typiquement japonais revient sur le devant de la scène avec ce nouvel épisode titré Forever. Katamari Forever or Never ?

Quand on ouvre cet énorme coffre à jouets, c’est un joyeux délire qui y réside, la joie et la bonne humeur sont à leur paroxysme, des animaux, des humains et autres personnages farfelus de toutes sortes dansent ensemble et font la fête autour du Roi et de la Reine, accompagnés du Prince et de tous ses cousins. En fond sonore, une bande de canard multicolore chantent sur un thème étrange aux notes jazzy, aussi sympathique qu’inoubliable. On n’y comprend pas grand-chose, mais une certaine magie se dégage de tout cela. Oui, c’est clair ! Il y a de la magie là-dedans !

Rouler, accumuler, grossir, le concept de Katamari est-il une métaphore de notre société de consommation ?

Ici, c'est-à-dire au milieu de nul part, dans cette contrée inexplorée qu’est le Grand Cosmos, le Prince tente de faire le Grand Saut pour montrer à son père qu’il en est capable (une coutume locale certainement). Du haut de ses quelques centimètres, il ne parvient pas à impressionner le Roi, qui est aussi gigantesque que les étranges tubes de plusieurs mètres qui lui sortent des oreilles. Ce dernier décide alors de lui montrer ce qu’est un vrai Saut selon lui, celui qu’il nomme l’Hyper Saut. Dans toute sa splendeur et son arrogance, il saute et s’élance, traversant les nuages et se retrouvant en un instant dans l’espace parmi les étoiles. Il est alors percuté de plein fouet par un astéroïde plein de piquant. Le Roi retombe alors, complètement hors service et amnésique, plongé dans un sommeil profond.

Le Prince réunit un conseil d’urgence et décide de mettre en place un grand chantier pour fabriquer un clone cybernétique du Roi (en tant que Prince j’aurai pris sa place, mais bon…). Il s’active aidé de tous ses cousins pour construire celui qui gouvernera le royaume. A son activation, Roboroi perds les pédales et saccage tout l’univers à grand coup de rayons lasers. Maintenant, il faut tout refaire… Récréer toutes les planètes détruites et raviver la mémoire du Roi en cumulant de nombreux objets piochés dans ses souvenirs. Cette tache peut paraître impossible pour nous simple mortel, mais pas pour le Prince et son Katamari.

1

A une certaine échelle, on a vraiment l’impression de recréer le monde, ou de le détruire… au choix.

Sur une petite carte s’ouvrant comme un livre d’image en relief, deux zones de jeu sont alors accessibles, le cosmos du Roi et celui du Roboroi. Celui du Roi est dédié à ses souvenirs et l’autre à la création de l’univers. Parcourant les songes du Roi, il faudra lui faire revivre des étapes de sa vie en collectant un certain nombre d’objets se rapportant à une période précise. Par exemple les souvenirs de l’enfance seront symbolisés par les friandises où il faudra amasser un certain nombre de bonbons, gâteaux, etc. Le principe est simple : faire rouler une boule sur les objets qui se collent au Katamari s’ils sont plus petits que ce dernier. Le Katamari peut aussi être symbolisé par autre chose, comme par exemple un petit sumo que l’on fait grossir en attrapant des objets. Du jamais vu. Au final, la boule devient vraiment énorme, avec toutes sortes d’objets loufoques attachés.

Commentaires (1)

Fermés

  • Chargement