Mass Effect 2

La leçon de jeu vidéo de Bioware

Mass Effect 2 entre dans la catégorie des jeux "Coupe du Monde", pour un journaliste spécialisé. C'est de l'indispensable, un de ces tests pour lequel il faut se battre si l'on espère écrire dessus. C'est un peu pareil avec les commentateurs de foot. Se taper du Châteauroux-Sedan toute l'année c'est bien si pendant l'été on sait qu'on aura de Brésil-Argentine. Louper Mass Effect 2, pour nous, c'est une catastrophe. Alors voilà pourquoi à 3h du mat, je suis en train d'écrire pendant que le chef attend. Oui mais bon, c'est bien d'être là le jour J, d'essayer de trouver le jeu de mot qui tue et se torturer la cervelle plutôt que pour l'adaptation de Pékin Express. C'est vrai quoi : c'est déjà bien de tester les jeux vidéo mais si en plus ce n'était que des jeux comme ça que l'on avait, ça serait indécent de se faire payer. Oui, la qualité d'un jeu est proportionnelle à la culpabilité qu'a le testeur lorsqu'il prend conscience qu'il fait un boulot hors normes. Et là, je peux vous le dire, je me sens super coupable. J'ai honte de moi. Jack Thompson et Nadine Morano ont raison : les gens comme moi, il faudrait les fusiller. Ou pire, les condamner à passer 5.000 ans de prison avec l'intégrale d'Alexandra Ledermann. Oui, Mass Effect 2 est extrêmement bon.

Nos amis les Geths

Attention ça "spoil" un peu. Ben oui, c'est un vrai test, avec des morceaux de "vrai" dedans. Vous pouvez passer au chapitre suivant, sinon. Alors, c'est bon, on est entre nous ? Ah tiens, personne n'est parti. Parfait, reprenons : tout commence par un pré-générique digne des meilleures séries TV. Ça se passe à peu près à la fin du 1. Le Normandy, vaisseau du héros navigue tranquillement d'une planète à l'autre. Il se fait soudain attaquer par un croiseur à la puissance de frappe incroyable. Joker, le pilote, a beau sortir le grand jeu, rien n'y fait. Un impact puis deux et le vaisseau est en flammes. Shepard donne l'ordre d'évacuer mais se rend compte que Joker fait du zèle. Le capitaine décide d'aller le chercher, au péril de sa vie, évidemment. Voilà, ça y est, le joueur a la main. Vous êtes Shepard. En arrivant à proximité du poste de pilotage, l'ambiance devient pesante, affreusement silencieuse. On entend juste la respiration du héros. Impossible de ne pas entrer en contact avec un élément du décor, un siège qui… se met à flotter dans la pièce. Un coup d'œil vers le plafond… Il n'y en a plus. Le Normandy est totalement éventré. Joker essaie de manoeuvrer : peine perdue. Shepard l'empoigne de force avant de le balancer dans une nacelle. Malheureusement, un nouveau tir ennemi empêche Shepard de le suivre. Le sauveur de la Citadelle est propulsé dans l'espace et l'oxygène qui s'échappe de sa combinaison laisse entrevoir une mort rapide. Le Normandy explose dans une ultime déflagration. Générique. Mass Effect 2 commence.

1

Sublime image de l'opération de Shepard, toute dans la retenue.

C'est là le plus beau générique que l'on ai vu depuis longtemps. On se rendra rapidement compte que l'on vient d'assister à une mise en pratique du projet Lazare, avec la résurrection de Shepard. Sans que le cadavre ne soit montré, on est spectateur de toute la chirurgie réparatrice du héros de Mass Effect 1. Une image nous a littéralement fascinés avec Moulinex ; celle d'une lame de scalpel qui est négligemment plongée dans un liquide que l'on imagine désinfectant ; le sang qui se trouvait dessus se diffuse lentement. Ultra classe. L'image devrait se trouver sur cette page. Juste à côté en fait.

MASS2x360SCRNshortLead9

Les choses s'éclaircissent bien vite. On apprend que Shepard a été recueilli par le clan Cerberus, une faction contre laquelle luttait le héros dans le premier opus quand il n'avait plus assez de Geth à descendre. A l'époque, les membres de Cerberus étaient considérés comme des terroristes. Shepard accepte de travailler pour eux malgré des réticences assez naturelles pour lutter contre les moissonneurs, des ennemis implacables qui mettent à genoux des populations entières, tous les 50.000 ans. C'est une légende pour certains. Le clan Cerberus n'est pas très populaire auprès de toute la galaxie. C'est un ramassis de nationalistes qui mettent les humains au-dessus de tout le monde. Malheureusement, il y a des nationalistes du même genre parmi toutes les autres races de la galaxie ! C'est l'homme trouble qui chapote un peu toutes les décisions du clan. Milliardaire calculateur, on ne sait pas quelles sont réellement ses intentions. Il semblerait qu'il ait fait de la manipulation un art de vivre. Mais pour sceller une solide amitié avec Shepard, il lui offre un nouveau navire, le Normandy SR2. Plus complet, plus rapide, plus grand, il sera parfait pour aller de système solaire en système solaire afin de constituer une équipe, premier objectif de Shepard.

Commentaires (44)

Fermés

  • Chargement