New Super Mario Bros. Wii

Rivalité fraternelle

Shigeru Miyamoto a l'habitude de dire qu'il a imaginé sa dernière invention il y a des années et qu'il a attendu que la technologie ait rendu possible sa réalisation. Il avait toujours voulu que Mario soit accompagné de son ami dinosaure Yoshi, mais ce n'était pas possible sur la NES. Dans sa tête, Zelda avait toujours ressemblé à Ocarina of Time et il avait apparemment toujours envisagé un Super Mario Bros. multijoueurs, mais pour une raison inconnue et difficile à imaginer, il a fallu 24 ans pour que cela se réalise.

Cela semble difficile à croire, mais dès que l'on lance New Super Mario Bros. sur Wii, avec quatre joueurs, il faut se rendre à l'évidence : on a vraiment l'impression qu'il l'avait envisagé depuis le début.

Une des meilleures séries de jeux en solo de tous les temps n'avait pas vraiment besoin d'être bouleversée de fond en comble pour s'adapter à un mode multijoueurs absolument fabuleux. La caméra fait des zooms avant et arrière pour suivre Mario, Luigi et deux Toads tandis qu'ils bondissent, escaladent et dansent tout autour de l'écran. Les cubes marqués d'un point d'interrogation donnent autant de bonus qu'il y a de joueurs. Le niveau se termine si vous mourrez tous, mais autrement, perdre une vie vous confine dans une bulle comme celle de Baby Mario dans Yoshi's Island, et l'un de vos amis peut la faire éclater pour vous ramener dans le jeu. Et... C'est tout. Tout le reste est exactement comme d'habitude.

La dernière fois que Nintendo avait essayé d'injecter de la concurrence et de la coopération dans une de ses meilleures séries en solo – le fantastique mais peu adapté Zelda : Four Swords pour le jeu en réseau sur GameCube et GBA - il lui avait fallu reconcevoir le jeu si complètement qu'il n'était plus que l'ombre de ce qu'il était en solo. Pourtant, s'il y a eu un changement dans la philosophie ou la technique de conception des niveaux dans New Super Mario Bros. Wii, cela ne se voit absolument pas (même si vous avez passé la semaine dernière à jouer à tous les jeux Super Mario Bros. sortis jusqu'à maintenant). Les craintes que le jeu ne soit qu'une pâle imitation de la version solo s'évanouissent en un instant, car rien n'a changé et, si l'on enlève les autres joueurs, il reste encore un nouveau Super Mario Bros.

1

Yoshi peut manger les autres joueurs et les recracher, et tout le monde peut se saisir d'un autre joueur et le lancer ; cruauté ou coopération chorégraphiée, à vous de voir.

Donc, pour être précis, vous avez droit à un nouveau New Super Mario Bros. Ce jeu Wii est la suite directe de la reprise rétro de 2006 sur la DS. Il a le même style graphique « 2D intégré dans la 3D », plein de couleur et impeccablement animé, quoique légèrement plus simple et moins consistant que les ravissants dessins faits main de jadis. Il a une structure quasiment identique, un périple au travers de huit cartes de monde distinctes dans le style de Super Mario Bros. 3 : plus routinier et rigidement défini que celui-ci, sans parler du classique indémodable Super Mario World, mais néanmoins truffé de raccourcis, de passages secrets et d'embranchements dans la route.

Les Maisons des Toads proposent des mini-jeux où ramasser des objets, et l'on trouve également sur les cartes des embûches aléatoires qui provoqueront une courte bataille pour des bonus supplémentaires si vous rentrez dedans, remettant au goût du jour le jeu de plateau avec lancers de dés de Super Mario Bros. 3. Les bonus gagnés dans ces batailles sont conservés dans un inventaire à utiliser au début d'un niveau, ce qui est fabuleusement utile lorsque l'on combat, que l'on cherche à atteindre des sorties secrètes ou que l'on chasse les pièces frappées d'une étoile. Comme dans New Super Mario Bros., chaque niveau contient trois pièces frappées d'une étoile, souvent bien cachées ou difficiles à atteindre – mais celles-ci ne sont plus utilisées pour débloquer des chemins sur la carte.

Au lieu de cela, elles permettent d'acheter des vidéos qui offrent des indices pour trouver des sorties secrètes, des tuyaux utiles pour trouver des vies, ou simplement des révélations dans les films Super Skills fabuleusement divertissants. Certains seront outrés à l'idée d'un jeu Mario qui révèle ses propres secrets, mais ce n'est qu'optionnel et l’on peut quoi qu'il arrive faire confiance à Nintendo pour choisir quand relever ses jupes, et jusqu'à quelle hauteur, avec le savoir-faire consommé d'une aguicheuse experte. Le Super Guide est plus discutable. Lorsque l'on meurt huit fois dans un niveau en mode solo, on a la possibilité de laisser Luigi le faire automatiquement. On peut reprendre son contrôle à n'importe quel moment, mais même si l'on ne le fait pas, le niveau est considéré comme terminé et l'on avance.

2

Les décors immenses et les plates-formes rotatives abondent ; rien que l'on n'ait pas déjà vu dans Yoshi's Island il y a 15 ans, mais c'est toujours superbe.

Un jeu qui se joue tout seul : c'est une décision audacieuse. N'est-ce pas aussi une décision qui aurait été plus pertinente dans un jeu plus orienté histoire ou énigme que celui-ci, où la seule vraie incitation à progresser est de savoir comment utiliser ses compétences pour surmonter les obstacles ? Eh bien, oui et non. Le fait est que l'implémentation du Super Guide est bien pensée et intelligente, et elle peut éviter la pire des frustrations – ces échecs à répétition horribles et irritants, qu'ont expérimentés tous les joueurs de Mario. Le Super Guide est complètement approprié pour un jeu qui s'adresse à un large public mais qui est – et les fans purs et durs de Mario devraient se préparer à voir renaître l'étincelle de leur foi – en fait très difficile.

New Super Mario Bros. sur Wii est indiscutablement plus difficile que son équivalent sur DS. Bien qu'il ne propose quand même pas un défi aussi relevé que les jeux NES ou les derniers niveaux de Super Mario World, il empile allègrement les groupes d'ennemis très denses et les sauts délicats dans ses niveaux compacts. C'est tout à fait bienvenu, même si en 2009, nous nous serions volontiers passés de la structure de sauvegarde inutilement austère qui ne permet de sauvegarder ses progrès que tous les cinq niveaux environ. Il y a tout du moins la possibilité de faire une sauvegarde rapide unique lorsque l'on doit absolument éteindre là Wii.

Commentaires (1)

Fermés

  • Chargement