Catherine

Sexe ! Sexe ! Sexe !

Le sexe dans les jeux vidéo n'est pas une nouveauté. Déjà sur l'Atari VCS, on trouvait des jeux comme le très douteux Custer Revenge ou, plus tard, le pas-si-sulfureux-que-ça Leisure Suit Larry qui relatait les aventures d'un looser cherchant désespérément à se frotter au beau sexe. De nos jours, les héroïnes des jeux sont de plus en plus sexy et grand-papa Kratos ne rechigne pas à se la jouer repos du guerrier entre deux décapitations. Avec le jeu Catherine toutefois, le sujet prend une tout autre direction.

Vincent a 32 ans et est un "soshokukei", ce qui pourrait se traduire par «herbivore». En gros, c'est un jeune homme qui s'est volontairement dégagé de la quête éternelle de succès, à la fois professionnellement et sexuellement. Pour lui, le sexe - tout au moins avec d'autres personnes réelles – n'est pas une priorité, même si la question le perturbe. Il paraît qu'au Japon, de plus en plus de jeunes hommes de 20 à 35 choisissent ce mode de vie par défaut. C'est dans ce contexte qu'apparaît la possible solution, à moins qu'il ne s'agisse d'une jolie complication : Catherine.

Catherine semble être exactement l'opposée de Vincent. Cette blonde de 22 ans est la personnification du sex-appeal. Comme la bande-annonce le montre clairement, elle a tôt fait de faire du rentre-dedans à Vincent. Ce dernier ne semble pas s'en plaindre tant qu'il peut rester passif. D'ailleurs, est-on certain que Catherine soit réelle ? Ne s'agit-il pas d'une manifestation de l'inconscient de Vincent ?

Catherine - Trailer

Ce qui est certain, c'est qu'on est loin du type de jeux dans lesquelles des héros machos sauvent de frêles demoiselles. Ici, l'homme fort est une femme et même s'il ne s'agit pas de combattre – à priori- des hordes de monstres, c'est quand même par Catherine que Vincent sera sauvé.

Commentaires (2)

Fermés

  • Chargement