Punch-Out!! • Page 2

De l'excellent neuf avec du très bon vieux.

C'est donc un jeu d'animation, de par sa conception de base et son humour cartoonesque irrévérencieux. Très peu de développeurs de jeux peuvent se hisser au niveau de Nintendo en ce qui concerne l'animation, mais avec l'aide du maître, Next Level y est parvenu ; Punch-Out!! est d'une fluidité et d'une rapidité exceptionnelles, chaque image étant parfaite, et les boxeurs immenses qui occupent une grande partie de l'écran débordent d'une personnalité outrancière. Les schémas de jeu des adversaires sont plus variés, plus surprenants et plus drôle qu'ils ne l'étaient dans Mike Tyson's Punch-Out!! sur la NES ou Super Punch-Out!! sur la SNES – sans parler du jeu d'arcade original.

Il y a trois circuits de combat : mineur, majeur et mondial, avec 13 adversaires dans chacun d'eux. Ce sont pratiquement tous des célébrités de la série et le nouveau venu tournoyant et poseur Disco Kid est suffisamment mémorable pour ne pas dépareiller l'ensemble. Au gameplay vieille école de Punch-Out!! correspond le côté politiquement incorrect propre aux années 80, avec des combattants qui sont autant de caricatures grossières de stéréotypes ethniques et nationaux – de la discipline militaire Teutonne de Von Kaiser aux poses machistes de toréador espagnol de Don Flamenco, en passant par l'ilien primitif grotesquement obèse King Hippo et l'Irlandais aussi débile que violent Aran Ryan. C'est un jeu qui se fout du bon goût, qui grossit le trait pour vous divertir, et qui est en fait très équitable. Personne n'échappe au ridicule, pas même les Canadiens.

Battre les 13 adversaires ne vous prendra pas trop longtemps, même s'il pourra vous arriver d'avoir envie de balancer la manette à certains moments. C'est un jeu qui ne pardonne rien mais qui n'est jamais injuste, et c'est seulement votre timing médiocre ou votre propension à tomber dans ses bluffs et changements affolants qui causeront votre perte.

Il est frappant de voir à quel point des combats qui semblent ingagnables sont étonnamment simples quand on les rejoue plus tard. Vous devez cependant être préparés à encaisser en faisant l'expérience de chaque combat, et l'impact violent et humiliant des coups des adversaires, si brillamment traduits par l'animation, le son et la caméra subtile (et qui sont si agréables quand c'est vous qui les donnez), peut faire mal à l'estomac quand on est acculé.

Next Level a allongé la durée de vie de Punch-Out!! de deux manières. La première est le mode Défense du Titre, débloqué après que vous avez battu tous les combattants ; tout le monde revient vous affronter, plus fort qu'auparavant, avec de nouveaux vêtements, de nouveaux schémas de jeu, de nouvelles attaques et bizarreries. C'est de fait une toute nouvelle série de combats qui fait plus que doubler la longueur du jeu, et cela s'avère tout aussi créatif et amusant (voire plus) que ne l'aurait été une liste de combattants plus imposante.

3

La séquence en écran partagé du multijoueurs est une mêlée frénétique où s'abreuver de coups.

Le mode Défense du Titre vous en donne plus pour votre argent – mais le mode Combat Rapide est peut-être le passe-temps le plus intéressant à long terme. Cela vous permet de rejouer chaque combat, d'affiner votre technique, d'améliorer votre temps et de découvrir tous ses secrets. Il y a aussi trois buts à atteindre dans le style des Succès pour chaque combat : faire que chaque coup touche, ne jamais esquiver, trouver cinq manières différentes de gagner des étoiles, mettre KO son adversaire en cinq coups, etc. Atteindre ces objectifs est une superbe incitation à explorer la profondeur trompeuse de Punch-Out!!, encore plus que de survivre dans le mode Carrière (avant la Défense du Titre de toute façon).

Le dernier ajout à Punch-Out!! est le multijoueurs, mais c'est probablement le moins significatif. C'est un mode à deux joueurs sur écran partagé dans lequel chacun des deux adversaires contrôle un Little Mac. Arrivez à toucher assez souvent et vous vous transformerez en un monstrueux Giga Mac. À ce moment-là, on revient à un seul écran sur lequel vous êtes à l'arrière-plan, en train de vous transformer en un des les adversaires massifs et grotesques du jeu en solo.

En tant que Giga Mac, vos attaques sont dévastatrices, mais lentes et plus faciles à prévoir et à contrer que dans la première phase. C'est presque comme si Next Level admettait que les contrôles ne conviennent pas vraiment au jeu multijoueurs en choisissant de le rendre aussi semblable que possible au mode solo. Cela fonctionne tout juste, mais c'est au mieux une idée à demi aboutie, et ce mode n'est rien de plus qu'une nouveauté parfaitement dispensable.

4

Pas content le Giga Mac !

Ce n'est pas une critique que l'on peut faire à Punch-Out!! en tant que tel. On avait rarement vu un jeu ancien être revisité avec un style aussi assuré. C'est un remake sans tache et tout ce que pouvaient désirer les fans des jeux originaux : un jeu coloré, fidèle, visuellement audacieux, parfaitement abouti, tendu comme un tambour, simple en surface mais avec des couches de complexité à gratter si l'on a l'oeil perçant et de bons réflexes.

Si vous n'êtes pas un fan de ce genre de jeu, Punch-Out!! mérite quand même d'être essayé, mais avec précaution. Il est accessible au début, mais devient difficile par la suite et c'est un test d'endurance pour vos nerfs et votre humeur. Comme l'étaient les anciens jeux vidéo. Vous en vouliez ? Eh bien Nintendo n'est que trop heureux de vous le mettre en pleine poire.

8 / 10

Comment nous attribuons nos notes Punch-Out!! Oli Welsh De l'excellent neuf avec du très bon vieux. 2009-05-25T16:00:00+02:00 8 10

Commentaires (2)

Fermés

  • Chargement