Resident Evil 5

Le PC aussi voit rouge

C’est désormais une tradition chez Capcom que de proposer le portage PC de ses principaux hits, quelques mois après les versions consoles de salon. Après un Street Fighter IV parfaitement adapté sur ordinateur, c’est au tour aujourd’hui de Resident Evil 5 de se voir proposé aux amateurs de souris et de claviers. Six mois après sa sortie événement sur Xbox 360 et PlayStation 3, le dernier-né de la fameuse série horrifique fait-il toujours son effet ?

Capcom est bien connu pour décliner au maximum ses séries et pour exploiter les bons filons sur la durée. Les amateurs du célèbre éditeur japonais ne sont pas sans savoir également que les développeurs profitent généralement d’un nouveau portage du même jeu pour y insérer quelques bonus supplémentaires, histoire probablement de se faire pardonner plusieurs mois de décalage entre les sorties, voire d’inciter les plus motivés à remettre la main au portefeuille pour profiter de quelques éléments exclusifs. C’est désormais un incontournable du genre, les tenues inédites pour les personnages principaux font leur apparition dans cette nouvelle itération PC du hit de Capcom. Après avoir terminé le jeu une première fois, le joueur pourra désormais habiller Chris et Sheva respectivement en combattant post-apocalypto-kitsch arborant des lunettes solaires style aviateur et en business woman avec tailleur strict et petites lunettes de rigueur. De quoi en faire sourire certains et en consterner d’autres… Un autre ajout propre au PC consiste en une légère refonte du mode mercenaire, à débloquer en finissant le jeu, puisque celui-ci accueille davantage d’ennemis simultanément. Avis aux agoraphobes et amateurs de challenges un peu plus relevés donc.

Ce comparatif entre les versions PC et Xbox 360 démontre l’excellente teneur du portage PC, qui s’offre le luxe d’afficher des détails et textures plus précis. Les différences restent tout de même minimes entre les versions. .

C’est au niveau de la réalisation graphique que Resident Evil 5 PC se distingue par rapport aux opus sur consoles. Déjà très réussi sur PS3 et Xbox 360, le jeu est encore amélioré ici avec une définition supérieure (à condition d’avoir une machine solide) boostée à coup de Direct X10. Le jeu reste cependant bien optimisé et tourne correctement sur une machine modeste, même s’il faudra alors oublier les prouesses possibles sur d’autres machines. Les effets de lumière semblent plus impressionnants sur cette version PC que sur les consoles et l’animation reste toujours aussi véloce. Certaines textures sont plus fines également, ce qui est probablement dû à la précision de l’affichage du PC. Bref, côté réalisation, on profite tout simplement de la version la plus réussie du jeu, même s’il faut bien connaître les autres pour déceler ses petites particularités, qui profite surtout de la qualité d’affichage modulaire du PC.

Jouable bien entendu à la manette, la version PC de Resident Evil 5 peut aussi être pratiquée via le tandem clavier et souris. Après les quelques réglages de circonstance (notamment en ce qui concerne la sensibilité du mulot), on se lance dans l’aventure en suivant le schéma classique du clavier pour se déplacer ou effectuer les actions et la souris pour diriger son regard. Si ce schéma fonctionne assez bien lors de la première partie du jeu, il faudra une bonne dose de dextérité pour traverser les niveaux supérieurs lorsque le rythme de l’action va crescendo, et notamment pour affronter les pénibles Boss peuplant la dernière partie du jeu.

Commentaires

Fermés

  • Chargement