Saint Seiya : La bataille du sanctuaire - Test

La PS3 souffre 1000 morts.

10


Sur console, les jeux issus des mangas prépubliés dans le Weekly Shonen Jump se sont toujours multipliés comme des petits pains. Pour le meilleur et pour le pire, des titres comme Dragon ball, Naruto, Bleach, Hokuto no Ken ou One Piece en version Pirate Musou (le dernier succès en date au Japon) se voient déclinés en jeux vidéo. Pas d'âge limite, même pour Saint Seiya, ce manga mythique, que dis-je « mythologique » des années 80. Avec cette version exclusive sur PS3, le cosmos de Seiya brûle-t-il toujours aussi ardemment ?


Pour beaucoup, la partie du Sanctuaire est certainement celle qui restera dans les mémoires comme la plus captivante parmi les différents arcs de la saga de Saint Seiya. Comme ceux qui voient Namec, le Soul Society ou Alabasta comme le summum des séries dont elles sont issues (malgré leurs autres indéniables qualités).

Pour cette nouvelle adaptation horoscopique, c'est donc le Sanctuaire qui est mis en avant dans Saint Seiya : les chevaliers du zodiaque : la bataille du sanctuaire. Petit rappel : Seiya et ses quatre frères d'armes ont douze heures symbolisées par les douze signes du zodiaque pour sauver Saori Kido (la réincarnation d'Athéna). Pour cela, ils doivent traverser les douze maisons zodiacales protègées par leurs gardiens d'or respectifs.

Partir des premières pages du manga aurait certainement été plus logique pour ce titre nouvelle formule mixant beat them all et duels cataclysmiques. Et pour rester logique, le jeu devrait se résumer en une série d'affrontement des plus intenses jusqu'au dernier temple le plus haut perché.

Le résultat en est tout autre puisque les développeurs ont décidé de modifier ce récit homérique en insérant des séquences de beat them all entre chaque maison pour allonger faute de mieux la durée de vie de l'histoire. Néanmoins, malgré cet artifice plutôt massif, le jeu se finit assez rapidement. Chacune des parties se voit donc scindée en deux. D'un côté, le combat de masse face aux nuées de sous-fifres du Sanctuaire puis le duel intense face au gardien habillé d'une puissante armure d'or.

Commentaires (2)

Fermés

  • Chargement