Star Trek Online

Carnet de bord du Capitaine...

C'est une nuit qui fera date. Nous nous réunissons à la station spatiale de la Terre et nous rassemblons notre flotte de croiseurs, d'escorteurs et de vaisseaux scientifiques en un nuage du meilleur effet au-dessus de la Méditerranée. Nous nous lançons dans l'hyperespace avec un bel ensemble pour charger majestueusement à travers ce secteur spatial en direction de la Base Stellaire 24. En rentrant dans l'hyperespace, nous croisons les doigts et nous fermons les yeux en espérant que tout se passe pour le mieux.

La plupart d'entre nous réussissent leur saut spatial, tandis que deux autres vont s'égarer dans une autre instance au même endroit. Nous ne pouvions pas former un groupe assez grand pour nous emmener tous, mais même certains des petits groupes de cinq joueurs ont été séparés. Il y a un moment de discussion frénétique tandis que nous essayons de nous organiser dans le même fragment d'espace-temps, mais c'est trop tard, les Klingons sont là et il faut nous en remettre à la puissance de feu des phaseurs et autres armes que nous avons sous la main.

Cette fissure dans le continuum n'est pas rare du tout dans Star Trek Online. Ce MMO de science-fiction a été lancé sans préparation alors qu'il n'était qu'un ensemble improvisé et désorganisé. C'est un bric-à-brac de contenus foutraques, de règles inconsistantes et de systèmes à moitié achevés qui parvient magnifiquement bien à rassembler les joueurs mais échoue lamentablement à les faire rester ensemble, un jeu où vous ne savez jamais très bien ce qui vous attend au bout de votre prochain saut spatial (même si cela impliquera probablement de faire exploser telle ou telle chose). Je ne suis pas tout à fait certain que c'est ce que Gene Roddenberry entendait par « Les merveilles et les mystères de l'exploration spatiale ».

1

Les héros survolent l'Europe: l'Eurogamer Star Alliance.

Pour être honnête, il parvient très bien à vous maintenir sous tension et, comme les autres jeux de Cryptic - Champions Online et City of Heroes-, Star Trek Online possède un charme fruste et sans prétention et un côté rapide et débridé que l'on ne rencontre pas très souvent dans les MMO. Cependant, à la différence des aventures de ces héros soigneusement masqués, ce jeu n'entend pas reposer uniquement sur des personnalités marquantes. Il s'appuie sur un phénomène de la pop culture singulier et extrêmement populaire : le monde de SF kitsch et riche de Star Trek.

Il fait depuis longtemps partie de la mémoire collective. J'ai déjà parlé du réflexe pavlovien que déclencheront ses effets sonores caractéristiques et emblématiques. L'action du jeu a été intelligemment située dans un futur plus éloigné que les histoires de Star Trek existantes, ce qui permet à Cryptic d'élaborer un scénario adapté au jeu – tout en le truffant de références à tout ce qui s'est passé auparavant.

Les canaux de discussion du jeu bouillonnent déjà de joyeux Trekkies se délectant de ce banquet pour fans, s'échangeant mutuellement des anecdotes rares pour initiés et se régalant de l'accomplissement du rêve d'enfant d'être soi-même le capitaine d'un vaisseau de Starfleet ou de visiter Deep Space 9. Si vous adorez Star Trek, c'est un endroit génial pour laisser libre cours à votre enthousiasme et le partager avec les autres.

2

Vous pouvez choisir des «attitudes» pour votre personnage - cette attitude méditative est familièrement appelée «la Picard».

Par ailleurs, bien que Star Trek Online repose sur le même moteur que Champions Online – ce qui est totalement évident lorsque l'on est à pied – Cryptic a fait bien attention à ne pas simplement intégrer de force Star Trek dans le modèle d'un MMO existant, choisissant au contraire d’articuler le jeu sur des éléments cohérents avec la licence. Il en possède les fondamentaux (la progression à long terme de style RPG articulée autour du ramassage de butin et de la personnalisation des compétences) mais ses structures et ses mécanismes sont tout à fait inhabituels pour un MMO, et c'est à la base une expérience totalement différente.

Commentaires

Fermés

  • Chargement