F1 2011 3DS - Test

Sortie de piste !


10


Quand Codemasters mit pour la première fois la main sur la licence de la F1, il se familiarisa avec celle-ci avec l'aide de Sumo Digital - un développeur expérimenté qui avait contribué à exporter OutRun 2 sur les consoles domestiques. Sumo Digital avait par la suite surpris beaucoup de monde avec Sonic et Sega Allstars Racing, en traitant les mascottes emblématiques du jeu plus respectueusement que Sega ne l'avait lui-même fait depuis des années.

F1 2009 étaient une petite merveille, dans laquelle l'ambition, le soin et la qualité de la réalisation masquaient presque totalement la puissance restreinte de la Wii et de la PSP. Ce fut le meilleur jeu de sport que l'on avait vu depuis des années.

Avec l'émergence de plusieurs nouvelles consoles portables, Sumo se plonge à nouveau dans la F1 avec F1 2011 3DS. Une fois de plus, le développeur doit s'accommoder de limites techniques drastiques pour réaliser une simulation d'un des sports les plus complexes qui soient d'un point de vue technique. La tâche est d'autant plus compliquée aujourd'hui, où plane en arrière-plan le spectre des jeux HD, ce qui fait que l'on attend de plus en plus d'un jeu.

Ce que réussit F1 2011 3DS en est d'autant plus impressionnant. C'est une simulation complète de la saison 2011 avec tous les 20 circuits présentés de façon aussi authentique que possible. Il y a un mode carrière sur plusieurs saisons, repris intégralement du titre sur console de salon, où il est possible de s'engager dans des sprints sur trois tours ou de participer à l'intégralité d'un week-end de Grand Prix.

"F1 2011 3DS hoquète comme un moteur sur le point de se noyer."

Il y a même de la place pour une poignée de modes taillés sur mesure qui tiennent compte du côté récompense immédiate que réclame le jeu sur console portable. Une série de mini challenges, disposés selon une succession de pyramide, rappelle le superbe travail de Sumo avec OutRun 2 : Coast to Coast en proposant une débauche de missions très courtes parfaitement dosées. On peut débloquer des concurrents « fantômes » grâce à StreetPass, un élément d'un composant multijoueurs proposant toutes les fonctions habituelles - même si nous n'avons malheureusement pas encore pu trouver une partie en ligne 15 jours après sa sortie.

Les graphismes sont décevants, en particulier en comparaison du visuellement superbe Mario Kart 7.

Cela dit, une fois sur le circuit, les choses se mettent en route lentement. Quand la 3D est activée, F1 2011 3DS hoquète comme un moteur sur le point de se noyer. Et si l'on envoie 23 autres voitures sur le circuit, sans parler des nuages, c'est de la F1 façon « soirée diapositives ». Si l'on baisse le curseur, la vitesse devient passable, sans plus. Les textures ne sont toujours que des taches informes et la voiture concurrente est souvent épouvantable. On s'approche assez de ce que pouvait proposer la PSP il y a quelques années.

D'autres problèmes se posent quand l'intégralité des 24 voitures essaye de concourir sur le même circuit. Les pilotes de F1 2011 semblent tous être des Schumacher en puissance, peu désireux de tolérer votre présence sur le circuit et cherchant à vous faire sortir de route à chaque fois que l'occasion se présente. C'est extrêmement énervant dans la mesure où un seul mouvement erratique de l'intelligence artificielle suffit à anéantir les subtiles stratégies de course qu'autorise F1 2011.

L'ossature de F1 2011 3DS - et ce qui le rend tout juste digne d'intérêt - est un modèle de pilotage qui surclasse avec assurance celui du dernier jeu sur console portable de Codemasters. Il n'est pas aussi nuancé que ce qu'est parvenu à faire le studio de Birmingham récemment, mais il est néanmoins satisfaisant et agréable. Les voitures sont très précises, fonçant à toute vitesse avec assurance, même si elles chassent de l'arrière quand elles sont serrées de près. Le pilotage est réactif, exigeant et finalement très accrocheur. Quand on se retrouve à tenter de gratter quelques secondes dans une course qualificative, les autres problèmes de F1 2011 3DS passent finalement au second plan.

Cela en dit long sur la grande compétence que l'on sent ronronner comme un moteur sous le capot cabossé de F1 2011 3DS, et elle permet de proposer un jeu de pilotage, qui malgré tous ses défauts, est sans équivalent sur cette console. Mais bon, il est indiscutable que c'est quand même un départ très hésitant, pour la F1 sur la 3DS...

6 / 10

Comment nous attribuons nos notes F1 2011 3DS - Test Martin Robinson Sortie de piste ! 2011-12-16T12:10:00+01:00 6 10

Commentaires

Fermés

  • Chargement