Fallout : New Vegas

Fallout 3 en mieux - vidéos mises à jour


Fallout 3 en mieux

10


Oui oui, il est très bien ce Fallout New Vegas. Si vous avez aimé Fallout 3, vous l'aimerez autant. Si vous l'avez détesté... je ne vous parle plus. C'est bon, je peux retourner jouer ? Comment ça « Pourquoi ? ». Ah OK, je vois, vous voulez tout savoir... Bon très bien, je développe.

Autant l'avouer tout de go, j'étais un peu inquiet à l'annonce de New Vegas. Ce qu'on apprécie dans Fallout, ce sont les zones désertiques, l'ambiance déglinguée d'un monde qui se remet avec peine d'une guerre totale. Bref, le côté clinquant de Las Vegas ne semblait pas cadrer avec l'univers. Heureusement, je me trompais, il y a toujours autant de poussière et de zones désertiques à explorer.

Perdu au millieu du désert, il y a bien sûr New Vegas. Je n'en parlerai pas pour deux raisons : d'une part, je n'y suis pas encore arrivé après 30 heures de jeu et surtout, il serait dommage de trop en dire puisqu'il s'agit d'un des gros buts du jeu. Si vous voulez vraiment en savoir plus, regardez notre vidéo consacrée à « The Strip ».

Fallout New Vegas se passe 3 années après les événements relatés dans Fallout 3. De l'aveu d'Obsidian, qui a repris le flambeau des mains de Bethesda Softworks, il ne s'agit pas d'une suite. De mon propre aveu, s'il est vrai que FNV n'est pas Fallout 4 -par ailleurs prévu-, New Vegas, sans être la suite de Fallout 3 en est au moins la continuité. L'univers reste identique, même si les choses ont un peu évolué en 3 ans.

Tandis que les villes et bourgades abandonnées tombent de plus en plus en décrépitude, tendant vers le ciel leurs squelettes de poutres et de fer à béton rouillé, les humains ont quitté leurs abris souterrains pour s'installer dans des cabanes de fortune. Ça et là, différents groupes de survivants se sont organisés et si les bandes de pillards sont toujours aussi nombreuses, il est cependant de moins en moins rare de rencontrer des humains amicaux.

1

Toujours fidèle au rendez-vous, le brave PipBoy 3000 est l'interface qui vous permet d'accéder aux cartes, statistiques, matériel et autres quêtes. On peut aussi s'en servir pour écouter l'une des radio qui émet dans la zone où l'on se trouve ou comme d'une lampe de poche

En dehors des zones habitées, la nature - qui constitue la majorité du terrain de jeu-, reprend peu à peu ses droits ; de rares végétaux parsèment le désert - surtout des succulentes et autres cactées mutantes- et les arbres noircis semblent avoir disparu du paysage. Le ciel lui aussi est un peu plus dégagé. Par touches discrètes, Obsidian à soupoudré le monde désolé de Fallout 3 d'un peu de vie et l'ambiance générale s'en ressent. Même en pleine nature, il n'est pas rare de tomber sur un ancien camp abandonné tandis que les piles de ponts des autoroutes laissent apparaître des tags, signe qu'une nouvelle génération a décidé maladroitement de montrer qu'elle est en vie.

Il serait illusoire d'imaginer ce Nouveau Monde bombé en rose fluo. Les Raiders sont toujours là et de nouvelles factions sont implantées un peu partout : Mutants, paramilitaires, illuminés, truands, etc. Bien entendu, toutes ces factions se font la guerre afin de contrôler leur territoire. Votre personnage en sait d'ailleurs quelque chose, car l'intro du jeu commence par son exécution.

Lorsque vous reprenez connaissance, c'est pour apprendre que sans l'aide d'un mystérieux robot qui vous a soignés, vous seriez à l'heure qu'il est enfouis sous un bon mètre de sable, quelque part dans le désert de Mojave.

Commentaires (22)

Fermés

  • Chargement