Mortal Kombat

Konvainquant ?


Konvainquant ?

10


Virtua Fighter a été le pionnier du jeu de combat et il possède maintenant un degré de profondeur intimidant. Tekken avait introduit les contrôles en fonction des membres et il est aujourd'hui riche d'une liste de commandes imposantes et d'acrobaties extrêmes. Même si Soul Blade a jadis été décrit comme un Tekken avec des armes, il avait déblayé le chemin pour SoulCalibur et le système 8-Way Run. Cela dit, en comparaison de ces innovateurs mécaniques, Mortal Kombat est depuis 15 ans affligé d'un déclin créatif.

Ce Mortal Kombat est une révision qui retourne aux racines de la série, tout en prenant en compte ce que font ses concurrents. Nous voilà de retour sur un plan de combat en 2D, avec un ensemble de cinq boutons pour donner des coups de poing et des coups de pied avec des variations gauche/droite. Le système de combo conserve les uppercuts et les crochets que reconnaîtront instantanément les fans et chaque personnage dispose d'un choix de coups à un seul impact et d'assauts à plusieurs impacts qu'il peut combiner avec ses attaques spéciales.

Cela signifie que Scorpion peut commencer par une combinaison à deux coups de poing, annuler pour passer à son spécial « viens par là ! » et projeter ensuite sa victime en l'air avec un lanceur avant de le finir avec un uppercut fulgurant bien minuté. C'est un combo à cinq impacts qui utilise un système de combat plus informel et, même si les anciens Mortal Kombat donnaient une illusion de liberté, bien qu'étant au final scénarisés, ce Mortal Kombat -ci encourage les joueurs à trouver les limites par eux-mêmes. C'est bien mieux ainsi.

1

Les combats rapportent des Kurrency qui peuvent être dépensé à des esquisses, à des coups mortels secondaires et des costumes alternatifs.

Une technique supplémentaire a été introduite avec un compteur de supers à trois barres. Une barre vous donne un spécial amélioré qui fonctionne comme le système EX de Street Fighter III, tandis que deux vous permettent de sortir librement d'un combo (même si pour des problèmes de copyright, vous devez hurler vous-mêmes «Kasseur de K-k-kombo ! »).

Si vous économisez pour remplir les trois barres, vous aurez accès au rayon X. C'est la version Mortal Kombat des supers, si ce n'est qu'au lieu d'avoir un énorme fireball ou un combo prolongé, on obtient des effets généralement plus dévastateurs. Baraka empale son adversaire sur une griffe avant de lui percer le cou et les yeux ; Kano éclate complètement les deux fémurs de son adversaire avec deux dagues avant de lui donner un coup de pied au visage, tandis que Johnny délivre plusieurs coups sur les articulations avant de briser le dos de son adversaire d'un coup de coude dévastateur.

Le rayon X porte bien son nom, car l'on voit des crânes voler en éclats, des ligaments se déchirer et des côtes se casser au fur et à mesure que les dégâts s'accumulent et, à la fin d'un match très disputé, les deux combattants donnent l'impression d'avoir passé 10 minutes dans une centrifugeuse à béton tapissée de lame de couteau. Ensuite, quand on passe aux coups terminaux eux-mêmes, on peut se régaler d'une collection de coups chirurgicaux parmi lesquels les décapitations, les amputations et les éviscérations.

Commentaires (2)

Fermés

  • Chargement