Swarm

Lempikmings ?


Lempikmings ?

10


Swarm est arrivé récemment sur le Live et il a clairement été un des jeux les plus rafraichissants du moment. Je regarde systématiquement toutes les démos qui débarquent, et Swarm est carrément dans le haut du panier. Malheureusement, haut du panier ne rime pas toujours avec jeu impeccable. Et pourtant, ce jeu est avant tout une ode au bon goût vidéoludique.

Pourquoi ? Parce que c'est tout simplement le mariage des Pikmins et des Lemmings, deux jeux mythiques, chacun en leur temps.

Les Lemmings étaient des êtres bleus toujours heureux. Ah non. Je confonds avec les schtroumpfs et les Na'vi. Les Lemmings, ça nous a plus ou moins été présenté comme ça à l'époque, c'était les animaux les plus cons au monde.

Quand un Lemming a décidé d'avancer, il avance, qu'il y ait un précipice devant lui ou pas. Cela fut le point de départ d'un gameplay assez particulier dans lequel il fallait éviter que les lemmings restent coincés au fond d'un trou ou qu'ils ne plongent dans de la lave en fusion. Pour sauver des Lemmings et leur faire atteindre le point de sortie du niveau, on pouvait les équiper d'un parachute, les faire creuser, bloquer les autres Lemmings et même, - oh no ! - exploser... Un puzzle game qui a su garder toute sa fraicheur.

Côté Pikmins, Shigeru Miyamoto nous a pondu un chef-d'oeuvre absolu qui a même bénéficié d'une édition particulière compatible avec les accessoires de la Wii. Là, on se retrouvait dans un environnement ouvert, mais limité. On ne dirigeait pas non plus les petites créatures appelées Pikmin, mais un type qui devrait retrouver 30 pièces de son vaisseau spatial, le capitaine Olimar.

Pour l'aider dans son entreprise, les Pikmins, les rouges, résistants au feu, les bleus, résistant à l'eau et les jaunes, capables d'utiliser des bombes et sauter plus haut. Chacun couleur permettait d'atteindre des endroits évidemment incessibles pour les autres. Chaque pièce à retrouver était un véritable défi pour les neurones.

Swarm, c'est vraiment le mélange des deux. Malheureusement, il n'a pas pris les meilleurs éléments de chacun des deux titres, et c'est là que ça coince.

Commentaires

Fermés

  • Chargement