ZombiU WiiU TEST

Bon mais pas beau.

Ubisoft est toujours présent au lancement d'une nouvelle machine. Souvent avec des adaptations et divers portages, mais aussi avec au moins un gros jeu, une création originale. Red Steel avait divisé les opinions sur Wii, qu'en est-t-il de ZombiU sur WiiU ?


ZombiU nous met dans la peau d'un survivant perdu en plein milieu d'un Londres postapocalyptique envahi par les zombies. On ne sait, ni pourquoi, ni comment, ni d'où ils viennent, mais ils sont là et une chose est sûre : votre personnage n'en est pas encore un. Il va falloir vous fier à un inconnu ou plutôt à une voix qui va vous dire quoi faire, où aller et comment le faire. Elle sera votre seule alliée dans cette dangereuse expédition.

Le jeu comporte deux modes, un classique où vous allez incarner un ou plusieurs survivants dans deux niveaux de difficulté (normal et difficile) et le mode survie où on ne rigole plus, car dès que votre personnage devient un zombie, vous perdrez la partie et devrez recommencer depuis le début. Cependant, sachez que dans le premier mode de jeu, dès que votre survivant n'est plus, vous ne recommencez pas à une sauvegarde précédente, mais avec un autre survivant ou survivante. De ce fait, vous perdrez aussi les équipements récupérés dans votre sac à dos. Pour pouvoir de nouveau les utiliser, vous devrez retrouver votre précédent corps, qui est devenu un zombie, et le tuer.

ZombiU offre une bonne expérience, pas trop difficile quand vous jouez en normal, mais qui oblige à être attentif à tout ce qui se passe et surtout à avoir les bons réflexes. C'est d'autant plus important que lorsque vous jetez un œil dans votre besace, qui se matérialise sur le Gamepad, vous ne voyez plus ce qui se passe à l'écran ; pendant ce temps-là, le jeu continu à tourner et les zombies à vous traquer.

1

L'utilisation du Gamepad rajoute ainsi au stress, car vous n'aurez aucun répit durant l'aventure. L'écran de votre manette ne servira pas uniquement de sac à dos, mais aussi de scanner pour rechercher indices et éléments divers qui vous permettrons d'avancer, notamment les blocs d'alimentation qui vous dévoilent des cartes de chaque zone. Heureusement, vous pourrez interagir avec les éléments du décor et barricader une porte pour avoir un peu de répit ou à l'inverse la forcer pour passer.

Quelques énigmes profiteront de cet écran supplémentaire pour être résolues. Vous pourrez aussi, par moment, vous en servir pour viser en dehors du champ de votre téléviseur et devrez vous retourner dans votre salon afin de vous défendre. Tout cela offre une expérience de survies inédites pour un jeu de ce genre.

3

Hélas, c'est techniquement que ZombiU flanche. Certes, l'ambiance sombre et l'image un peu crasseuse intensifient l'impression de ne pas être en sécurité où que l'on se trouve, mais certains environnements sont très moches. De loin, les zombies offrent une animation correcte, mais de près, la modélisation est grossière, tout comme celle de certains éléments du décor telles que les voitures, objets, meubles, sans parler des textures, qui bien qu'elles soient en haute définition, appartiennent à une autre époque. De ce côté-là, le titre d'Ubisoft ne fait pas honneur à ce que l'éditeur a l'habitude de nous proposer sur Playstation 3 ou Xbox 360. Pourtant, l'excuse de la différence de puissance n'est plus, car la console de Nintendo est sur le papier au moins aussi puissante que les machines actuelles et les productions de Nintendo nous prouvent que la WiiU en a bien plus dans le ventre que sa grande sœur.

2

ZombiU VIDEO

Côté ambiance sonore, c'est une tout autre histoire. Pas beaucoup de musique, mais de petits bruits qui vous feront par moment sursauter. Il arrive ainsi qu'on approche près d'une horde de zombies, sans qu'ils puissent nous voir ; on reste à couvert, on se cache, la peur au ventre, entouré de gémissements. À défaut d'être une prouesse technique où même de répondre aux standards de l'actuelle génération, ZombiU mise beaucoup plus sur l'ambiance et cela au moins est bien rendu.

La trame scénaristique de ZombiU est mince comme du papier à cigarette et se résume à avancer et survivre. C'est dommage, car sur un titre comme celui-ci, un background un peu plus poussé aurait permis de renforcer le côté angoissant de l'aventure en développant le pourquoi et le comment de l'aspect survie. Sans explication de la raison de tout ce chaos, il en résulte pour le joueur un sentiment de fuite plutôt que de progression au sein d'une histoire.

Commentaires (4)

Fermés

  • Chargement